Pas-de-Calais: après un fort score du FN dans sa commune, le maire traite ses administrés de “connards” et va démissionner

Pas-de-Calais: après un fort score du FN dans sa commune, le maire traite ses administrés de “connards” et va démissionner

"Je ne veux pas consacrer ma vie à des connards": le maire d'Annezin dans le Pas-de-Calais a insulté ses administrés qui ont...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

"Je ne veux pas consacrer ma vie à des connards": le maire d'Annezin dans le Pas-de-Calais a insulté ses administrés qui ont majoritairement voté pour Marine Le Pen dimanche et compte démissionner.

"C’est catastrophique ! Il est possible que je démissionne car je ne veux pas consacrer ma vie à des connards", a déclaré à voix haute dimanche soir Daniel Delomez, maire PS de cette commune de quelque 6.000 habitants, une déclaration reprise par un journaliste de l'Avenir de l'Artois.

"Ce mot a été très mauvais et était exagéré mais je maintiens le fond de ma pensée", a déclaré à l'AFP M. Delomez qui précise avoir "visé personne de particulier dans la salle de vote" mais que "l'ambiance (l')a perturbé".

Marine Le Pen y a recueilli quelque 38,09% des suffrages devant Jean-Luc Mélenchon (19,25%) et Emmanuel Macron (17,29%).

"J'étais vexé qu'autant de gens puissent voter FN", explique l'édile qui a "voté utile" au premier tour en choisissant Jean-Luc Mélenchon mais qui glissera "sans hésiter" un bulletin de M. Macron dans l'urne pour le second tour.

M. Delomez compte remettre sa démission au conseil municipal après en avoir discuté mardi avec son groupe politique (divers gauche).

"J'ai 70 ans, cela fait 9 ans que je suis maire, je suis un peu blazé...", admet-il.

Dans la même thématique

Pas-de-Calais: après un fort score du FN dans sa commune, le maire traite ses administrés de “connards” et va démissionner
3min

Politique

« La France aux abonnés absents le mois où tout se joue dans l’Union » selon l’eurodéputé socialiste Christophe Clergeau

Alors que la montée de l’extrême droite en Europe a été limitée aux élections européennes (quelques dizaines de sièges de gagnés pour les groupes de droite radicale sur les 720 du Parlement européen), le score du Rassemblement national et de Reconquête (37% des voix au total) en France représente un séisme politique en France mais aussi dans l’Union européenne. Le Premier ministre polonais et pro-européen Donald Tusk, malgré la victoire de son parti dimanche contre la droite ultraconservatrice du PiS (Droit et Justice), a fait part de « sa terrible tristesse » après l’annonce de la victoire de l’extrême droite en France.

Le

France : Conference de presse Nouveau Front Populaire
6min

Politique

Le programme des 100 premiers jours du « Nouveau Front populaire » 

Pouvoir d’achat, salaire, énergie, Gaza… Le « Nouveau Front populaire », qui rassemble les principaux partis de gauche, a dévoilé les mesures-clés de son programme commun de gouvernement en cas d’accession au pouvoir à l’issue des législatives anticipées.

Le

France : Conference de presse Nouveau Front Populaire
5min

Politique

Nouveau Front populaire : la répartition des circonscriptions est bouclée, les partis désignent leurs candidats

Dans la soirée de jeudi, le Parti socialiste, la France insoumise, le Parti communiste et les Ecologistes, ainsi que plusieurs autres petits partis de gauche, ont scellé leur accord, actant la naissance du Nouveau Front populaire pour faire face au Rassemblement National. Dépassées, donc, les querelles sur les répartitions des circonscriptions. Pourtant, plusieurs cas posaient problème.

Le