Patrick Kanner demande « un peu d’humilité » à Raphaël Glucksmann

Patrick Kanner demande « un peu d’humilité » à Raphaël Glucksmann

Invité de l’émission « Audition publique » sur Public Sénat et LCP, le président de groupe Socialiste au Sénat a commenté la campagne de celui que représentera le PS aux Européennes, Raphaël Glucksmann.
Public Sénat

Par Helena Berkaoui

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

« Il a un style, ce n’est pas le mien. » Patrick Kanner aurait préféré un candidat PS pour mener la liste aux Européennes mais il l’assure, Raphaël Glucksmann, issu du mouvement Place publique, a son soutien. Invité de l’émission « Audition publique » sur Public Sénat et LCP, le président de groupe Socialiste au Sénat souhaiterait toutefois que ce nouveau venu en politique fasse preuve « d’un peu d’humilité ».  

« Je pense que la politique ce n’est pas un métier mais un savoir-faire », insiste-t-il. La société civile, oui mais il ne faut que l’estampille « politique professionnel » devienne une injure « pour tous ceux qui ont consacré et qui consacrent leur vie à l’intérêt général », prévient Patrick Kanner. Si l’agacement du sénateur est palpable, il ne vaut pas divorce : « Raphaël Glucksmann est notre tête de liste, ce que je lui demande simplement, ce sont des preuves d’amour ». Raphaël Glucksmann a émis quelques réticences à rejoindre le groupe Socialiste et démocrate au sein du Parlement européen, une position que Patrick Kanner n’approuve pas : « Je lui demande un peu d’humilité. S’il est élu, ce sera avant tout grâce aux forces du parti socialiste ».

Concernant ses pronostics pour les Européennes, Patrick Kanner estime que si le PS « était à 8 ou 9 ce serait une formidable étape pour demain ». Les sondages ne laissent pas présager un tel score pour le moment. Pas de quoi inquiéter Patrick Kanner : « Raphaël Glucksmann a progressé et je suis prêt à prendre ma part dans cette progression pour que le 26 mai on ne soit pas à 5 % ».

Dans la même thématique

FRANCE–EUROPEAN PARLIAMENT-ELECTION
14min

Politique

Européennes 2024 : tout savoir sur les « petites » listes

A côté des grosses machines électorales, elles existent difficilement dans les médias traditionnels, misant plutôt sur les réseaux sociaux. Entre une flopée de listes écologistes, des listes souverainistes et des micros partis, tour d’horizon de ces listes qui devraient avoir le plus grand mal à avoir des eurodéputés, mais dont la présence est loin d’être neutre pour le scrutin du 9 juin.

Le

Migration Europe
6min

Politique

Pacte européen asile et migration : qu'ont voté les eurodéputés français ?

Soutenu par les sociaux-démocrates et la droite européenne, le pacte asile et migration a été adopté au Parlement européen. Mais, contrairement à leurs collègues des autres États membres, Raphaël Glucksmann et François-Xavier Bellamy – têtes de liste socialiste et Les Républicains – se sont opposés au texte.

Le