Pécresse: Fillon “ne peut pas porter le chapeau pour toutes les pratiques critiquables de la Ve République”

Pécresse: Fillon “ne peut pas porter le chapeau pour toutes les pratiques critiquables de la Ve République”

Valérie Pécresse, présidente (LR) de la région Ile-de-France, a défendu lundi la candidature de François Fillon, seul à avoir "la...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Valérie Pécresse, présidente (LR) de la région Ile-de-France, a défendu lundi la candidature de François Fillon, seul à avoir "la carrure" pour l’Élysée, et qui "ne peut pas porter le chapeau" pour toutes les affaires de la Ve République.

"C'est critiquable, mais il ne peut pas porter tout seul le chapeau pour toutes les pratiques critiquables de la Ve République, ce n'est pas possible", a déclaré la conseillère politique du candidat de la droite à la présidentielle, déstabilisé par l'affaire des emplois présumés fictifs de sa famille.

"A ce moment-là on met tout à plat, et M. Bartolone, président de l'Assemblée dit +maintenant nous ouvrons une grande enquête sur les 120 députés qui emploient des membres de leur famille+", a-t-elle jugé. "Tout ça, ça nécessite qu'on le fasse de manière sereine, pas à trois semaines d'une élection en ciblant un seul homme", a-t-elle ajouté.

Estimant que les journalistes "faisaient leur travail", mais les appelant à le faire "pour tout le monde avec autant de vigueur", Mme Pécresse a également appelé à une réflexion sur le "fonctionnement du Parlement".

"Ils devraient édicter de vrais règlements pour se protéger des conflits d'intérêt. Est-ce qu'on doit à terme interdire les emplois familiaux dans le Parlement français, comme on le fait à Bruxelles?", a-t-elle demandé.

"C'est pas illégal, mais c'est toujours soupçonnable (...) parce que les Français, eux, ne peuvent pas toujours recruter un membre de leur famille pour travailler avec eux", a-t-elle estimé.

La présidente de région a par ailleurs fermement soutenu la décision de M. Fillon de se maintenir dans la course à l’Élysée.

"Qui a la carrure, le projet et l'équipe pour diriger la France ? Si on regarde tous les candidats, on s'aperçoit que François Fillon a trois atouts maîtres, il a la carrure (...) l'équipe, et le projet", a-t-elle déclaré.

Dans la même thématique

Pécresse: Fillon “ne peut pas porter le chapeau pour toutes les pratiques critiquables de la Ve République”
3min

Politique

Attaque informatique en Nouvelle-Calédonie : « Il est temps de se protéger » des influences étrangères, appelle Claude Malhuret

Quelques heures après une cyberattaque de grande ampleur avant l’atterrissage de l’avion présidentiel à Nouméa, le président du groupe Les Indépendants au Sénat considère que le phénomène des influences étrangères sur le territoire français devient « massif ». « Il est temps d’arrêter notre déni », avertit-il.

Le