Penelopegate : « Une tempête dans un verre d’eau » selon son avocat

Penelopegate : « Une tempête dans un verre d’eau » selon son avocat

Antonin Lévy a également critiqué l’émission Envoyé Spécial, qui doit diffuser une vidéo dans laquelle Penelope Fillon affirmait n’avoir « jamais été l’assistante de son mari. « Des phrases sorties de leur contexte » selon lui.
Public Sénat

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Mis à jour le

Alors que l’enquête autour des emplois présumés fictifs dont aurait bénéficié Penelope Fillon se poursuit, le parquet national financier a demandé aujourd’hui l’élargissement de l’enquête aux activités des deux enfants du couple au Sénat. Pour l’avocat de François Fillon, Antonin Lévy, il ne s’agit pas d’une extension de l’enquête.

« La question de l’emploi des deux enfants de François et Penelope Fillon est une information que lui-même a sorti au lendemain de la sortie du Canard enchaîné (au journal de 20h de TF1), donc c’est lui qui a mis le sujet sur la table » explique son avocat sur le plateau de Sénat 360. « C’est un sujet sur lequel François Fillon a déjà fourni les explications, donc je ne pense pas qu’on puisse dire qu’il s’agit d’une extension de l’enquête » ajoute-t-il, confirmant que les deux enfants allaient être entendus.

Antonin Lévy est également revenu sur les révélations d’Envoyé Spécial, diffusé ce soir sur France 2. Dans une interview accordée au quotidien britannique The Sunday Telegraph en mai 2007, Penelope Fillon affirmait n’avoir « jamais été l’assistante de son mari. Selon lui, il s’agit de phrases « sorties de leur contexte ». «C’est faire beaucoup de faveur à cette vidéo de penser qu’elle met à mal notre défense ». François Fillon avait pourtant assuré que sa femme travaillait à ses côtés « depuis toujours ». « On pense que ça va être une bombe explosive absolue, or on constate de la même manière que de nombreux sarthois disent avoir vu Penelope Fillon aux côtés de son mari, et qu’elle avait participé à ses élections et campagnes  ».

« Si c’est tout ce qui doit ressortir ce soir d’Envoyé spécial, je ne sais pas si le temps du service public sera parfaitement employé avec cette émission » attaque-t-il.

Pour Antonin Lévy, toutes ces révélations autour de François Fillon constituent « une tempête médiatique, une tempête dans un verre d’eau».

« Sous des informations parcellaires, parfois inexactes, souvent fausses, tronquées et déformées, on essaie de mettre à mal la position du couple Fillon. La seule question qui se pose est : cet emploi était-il réel ou non ? ».

Comment expliquer que les contrats de travail de Penelope Fillon et des enfants du couple s’arrêtent à la fin de l’année 2013, quelques semaines avant la loi Cahuzac, qui impose de déclarer ses revenus à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique ? « A cette date-là, les enfants de François Fillon sont avocats. Or on oublie qu’on ne peut pas être avocat et collaborateur parlementaire. (…) s’agissant de son épouse, l’argument est insuffisant car il n’y avait rien à cacher, ni d’occulte. Madame Fillon souhaitait peut-être faire autre chose ».

« Il faut que la justice puisse faire son chemin, et qu’on obtienne in fine un classement sans suite, car il n’y a pas d’infractions pénales. Tout a été fait dans les règles, rien n’a été fait de manière illégale ».

 

 

 

Dans la même thématique

Penelopegate : « Une tempête dans un verre d’eau » selon son avocat
3min

Politique

Attaque informatique en Nouvelle-Calédonie : « Il est temps de se protéger » des influences étrangères, appelle Claude Malhuret

Quelques heures après une cyberattaque de grande ampleur avant l’atterrissage de l’avion présidentiel à Nouméa, le président du groupe Les Indépendants au Sénat considère que le phénomène des influences étrangères sur le territoire français devient « massif ». « Il est temps d’arrêter notre déni », avertit-il.

Le