Pénurie de médicaments : les sénateurs communistes lancent une commission d’enquête

Pénurie de médicaments : les sénateurs communistes lancent une commission d’enquête

Par cette commission d’enquête, le groupe CRCE compte aussi se pencher sur « les choix de l’industrie pharmaceutique française » dans le secteur du médicament, alors que les pénuries se multiplient, notamment pour le doliprane pour les enfants.
François Vignal

Par Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Les parents de jeunes enfants ou de bébés ont tous entendu parler de la pénurie actuelle de doliprane. Cette problématique va être passée au grill au Sénat. Le groupe CRCE, c’est-à-dire le groupe communiste, compte lancer une commission d’enquête « sur la pénurie de médicaments et les choix de l’industrie pharmaceutique française ». La proposition de résolution visant à la créer a été déposée.

Lire aussi » Doliprane pour enfants : « Ça s’améliore, cherchez dans les pharmacies attenantes », assure le gouvernement

Les sénateurs PCF, qui espèrent déjà des « révélations et enseignements », soulignent que « les pénuries de médicaments ont été multipliées par 30 en dix ans ».

La question du médicament est suivie de près par les sénateurs du groupe CRCE. En décembre 2020, le groupe déposait une proposition de loi visant à créer un pôle public du médicament. « La majorité des productions se fait en dehors du territoire national », pointait alors du doigt la sénatrice PCF du Val-de-Marne, Laurence Cohen. La crise du covid-19 avait mis en lumière le peu de production sur le territoire, qui n’est certainement pas sans lien avec la pénurie aujourd’hui.

Outre le paracétamol, l’amoxicilline – l’antibiotique le plus prescrit en France – sous sa forme de sirop, principalement utilisé pour traiter les angines et les otites chez les enfants, est aussi en situation de pénurie.

Lire aussi » Santé : « Nous sommes à sec de certains médicaments », alerte un sénateur

Dans la même thématique

Paris : Gabriel Attal conference de presse
4min

Politique

« Pas de hausse d’impôts quoi qu’il arrive », promet Attal : « Démagogie pure » répond la commission des finances du Sénat

Lors d’une conférence de presse, Gabriel Attal a fustigé a renvoyé dos à dos les programmes économiques du RN et du Nouveau Front Populaire, comme étant irréalistes tout en prenant l’engagement « d’inscrire dans la loi une règle d’or budgétaire, pas d’augmentation des impôts quoi qu’il arrive ». « Une impasse » pour les sénateurs de la commission des finances.

Le

Pénurie de médicaments : les sénateurs communistes lancent une commission d’enquête
6min

Politique

Attal présente son programme et renvoie dos à dos « Nupes » et RN : « Le 30 juin, j’aimerais que les Français me choisissent » 

Ce jeudi 20 juin, le Premier ministre a dévoilé une série de mesures sur le pouvoir d’achat, le travail, la transition écologique ou encore la justice des mineurs, qui seront portées par les candidats de la majorité aux législatives anticipées. Gabriel Attal n’a pas hésité à personnaliser le scrutin, appelant les Français à « le choisir » dès le premier tour.

Le