Perquisition à LFI: Mélenchon et ses coprévenus sont arrivés au tribunal pour un procès “hors norme”

Perquisition à LFI: Mélenchon et ses coprévenus sont arrivés au tribunal pour un procès “hors norme”

Jean-Luc Mélenchon et ses cinq coprévenus sont arrivés vers 08H30 au tribunal correctionnel de Bobigny où ils doivent comparaitre...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Jean-Luc Mélenchon et ses cinq coprévenus sont arrivés vers 08H30 au tribunal correctionnel de Bobigny où ils doivent comparaitre jusqu'à vendredi pour les incidents ayant émaillé la perquisition au siège de LFI en octobre, ont constaté des journalistes de l'AFP.

"Tout ça est hors norme, disproportionné depuis le début y compris cette convocation", a déclaré à leur arrivée le député Alexis Corbière, devant un Jean-Luc Mélenchon silencieux, entouré de militants et d'une forêt de caméras.

"Nous ferons entendre des arguments (...) qui feront comprendre que depuis le début cette affaire est politique" a-t-il ajouté dans sa brève allocution, remerciant également "tous ceux qui ces derniers jours ont manifesté leur soutien".

Une cinquantaine de ces soutiens étaient rassemblés avant l'ouverture du procès devant le TGI de Bobigny, dont les portes, fermées, étaient gardées par des policiers.

"Résistance ! Résistance !", se sont-ils mis à crier à l'arrivée des prévenus, avant d'entamer une Marseillaise.

Un peu plus loin, des militants Insoumis ont installé des petits barnums blancs dans un square à proximité du tribunal, avec des banderoles sur lesquelles on peut lire "Non à la justice d'exception" "Parquet aux ordres".

Leur procès prévu sur deux jours doit débuter à 9H30 à Bobigny, où l'affaire a été dépaysée "dans un souci d'impartialité", selon le parquet général de Paris.

M. Mélenchon et ses cinq coprévenus --dont les députés Alexis Corbière et Bastien Lachaud et l'eurodéputé Manuel Bompard-- doivent comparaître pour "actes d'intimidation envers un magistrat et un dépositaire de l'autorité publique, rébellion et provocation".

Ils encourent jusqu'à 10 ans de prison, une amende de 150.000 euros et 5 ans inéligibilité.

Dans la même thématique

Perquisition à LFI: Mélenchon et ses coprévenus sont arrivés au tribunal pour un procès “hors norme”
7min

Politique

Européennes : « La tentation d’un pacte brun, à la fois sur l’écologie et les idéologies, nous menace », alerte l’écologiste David Cormand

Dans la dernière ligne droite de la campagne des européennes, trois candidats, chacun à la seconde place de leur liste, sont venus sur le plateau d’Extra Local : Céline Imart pour la liste LR, David Cormand pour la liste des Ecologistes et Guillaume Peltier pour Reconquête. Ils se sont exprimés notamment sur l’immigration, la future présidence de la Commission européenne ou le nucléaire.

Le

French Prime Minister Gabriel Attal visit in Valence
7min

Politique

Délinquance des mineurs : après l’avoir supprimée, le gouvernement veut réintroduire la comparution immédiate

Un peu plus d’un mois après ses annonces destinées à « renouer avec les adolescents et juguler la violence », Gabriel Attal a esquissé des nouvelles pistes sur la justice pénale des mineurs qu’il souhaite voir intégrer dans un projet de loi d’ici la fin de l’année, notamment la possibilité d’être jugé à partir de 16 ans en comparution immédiate. Une procédure qui avait été supprimée lors de la réforme de la justice pénale des mineurs en 2021.

Le