Petites lignes ferroviaires: les maires demandent des “objectifs de service public”

Petites lignes ferroviaires: les maires demandent des “objectifs de service public”

L'Association des maires de France (AMF) demande que l'avenir des "petites lignes" ferroviaires, dont le maintien est remis en...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

L'Association des maires de France (AMF) demande que l'avenir des "petites lignes" ferroviaires, dont le maintien est remis en cause par le rapport Spinetta, soit évalué "sur des objectifs de service public et d'aménagement du territoire".

Le rapport "dresse un véritable réquisitoire contre les petites lignes ferroviaires de desserte régionale, sur une base exclusivement comptable et financière", écrit l'AMF dans un communiqué diffusé mercredi.

"Or ces lignes pour lesquelles l'Etat et les régions ont engagé à juste titre des investissements importants ces dernières années, au travers des contrats de plan, assurent aujourd'hui un service public régulier et quotidien dans l'intérêt des habitants et des territoires concernés", poursuit-elle.

L'AMF demande donc que l'avenir de ces lignes ne puisse être scellé sans un état des lieux préalable "avec les élus concernés" qui prenne en compte "les contraintes de mobilité subies ou susceptibles d'être subies par les usagers".

"Enfin, ces lignes jouent au quotidien un rôle essentiel pour les habitants, pour l'activité économique des zones rurales, et contribuent à irriguer l'ensemble des zones d'emplois des régions concernées", écrit l'association.

Elle demande en conséquence "que les décisions soient aussi fondées sur des objectifs de service public et d'aménagement du territoire et pas seulement sur des considérations économiques".

Le rapport Spinetta sur l'avenir du rail préconise notamment de ne plus consacrer de crédits "aux lignes dont l'intérêt socio-économique n'est pas démontré", ce qui suscite l'inquiétude des collectivités territoriales

Matignon a indiqué pour sa part mi-février que s'agissant de l’avenir du réseau, "aucune décision ne sera engagée sans discussion étroite avec les régions et les territoires".

Dans la même thématique

France : Conference de presse Nouveau Front Populaire
6min

Politique

Le programme des 100 premiers jours du « Nouveau Front populaire » 

Pouvoir d’achat, salaire, énergie, Gaza… Le « Nouveau Front populaire », qui rassemble les principaux partis de gauche, a dévoilé les mesures-clés de son programme commun de gouvernement en cas d’accession au pouvoir à l’issue des législatives anticipées.

Le

France : Conference de presse Nouveau Front Populaire
5min

Politique

Nouveau Front populaire : la répartition des circonscriptions est bouclée, les partis désignent leurs candidats

Dans la soirée de jeudi, le Parti socialiste, la France insoumise, le Parti communiste et les Ecologistes, ainsi que plusieurs autres petits partis de gauche, ont scellé leur accord, actant la naissance du Nouveau Front populaire pour faire face au Rassemblement National. Dépassées, donc, les querelles sur les répartitions des circonscriptions. Pourtant, plusieurs cas posaient problème.

Le