Philippot (FN) appelle Fillon à se retirer

Philippot (FN) appelle Fillon à se retirer

Le vice-président du Front National Florian Philippot a appelé vendredi François Fillon à prendre "ses responsabilités et se...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Le vice-président du Front National Florian Philippot a appelé vendredi François Fillon à prendre "ses responsabilités et se retire(r)" de la course à la présidentielle.

"Je souhaite que François Fillon prenne ses responsabilités et se retire de cette élection présidentielle (...) pour qu'on puisse revenir à un débat de fond", a lancé le soutien de Marine le Pen sur RTL.

Pour M. Philippot, François Fillon est désormais fragilisé politiquement par "des suspicions qui s'accumulent sur des emplois présumés fictifs, sur sa société de conseil".

S'il assure qu'il "respecte la présomption d'innocence", le vice-président du parti frontiste estime tout de même que "la vidéo qu'on a vue de Penelope Fillon" était "un fait".

Jeudi soir, France 2 a diffusé, dans son émission "Envoyé spécial", des extraits d'un entretien filmé de l'épouse de François Fillon en 2007, répondant aux questions du Sunday Telegraph britannique où elle affirme en anglais: "En fait je n'ai jamais réellement été son assistante ou quoi que ce soit de ce genre".

"Il serait préférable que François Fillon parte, dans l'intérêt du débat démocratique et républicain", a jugé M. Philippot.

"Cette affaire, elle pollue la campagne et elle empêche de parler de fond depuis déjà 10 jours", a-t-il dénoncé.

Dans la même thématique

Deplacement du Premier Ministre a Viry-Chatillon
7min

Politique

Violence des mineurs : le détail des propositions de Gabriel Attal pour un « sursaut d’autorité »

En visite officielle à Viry-Châtillon ce jeudi 18 avril, le Premier ministre a énuméré plusieurs annonces pour « renouer avec les adolescents et juguler la violence ». Le chef du gouvernement a ainsi ouvert 8 semaines de « travail collectif » sur ces questions afin de réfléchir à des sanctions pour les parents, l’excuse de minorité ou l’addiction aux écrans.

Le

Turin – Marifiori Automotive Park 2003, Italy – 10 Apr 2024
6min

Politique

Au Sénat, la rémunération de 36,5 millions d’euros de Carlos Tavares fait grincer des dents. La gauche veut légiférer.

Les actionnaires de Stellantis ont validé mardi 16 avril une rémunération annuelle à hauteur de 36,5 millions d’euros pour le directeur général de l’entreprise Carlos Tavares. Si les sénateurs de tous bords s’émeuvent d’un montant démesuré, la gauche souhaite légiférer pour limiter les écarts de salaires dans l’entreprise.

Le