Philippot (FN): “On aurait aimé que ce soit Penelope Fillon qui s’exprime”

Philippot (FN): “On aurait aimé que ce soit Penelope Fillon qui s’exprime”

Alors que François Fillon doit s'exprimer en soirée sur les accusations d'emplois fictifs visant son épouse, le vice-président du...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Alors que François Fillon doit s'exprimer en soirée sur les accusations d'emplois fictifs visant son épouse, le vice-président du FN Florian Philippot (FN) a regretté que ce ne soit pas Penelope Fillon elle-même qui s'explique.

"On aurait aimé que ce soit Penelope Fillon qui s'exprime, elle n'est pas muette, elle est concernée au premier chef", a déclaré le vice-président du Front National sur BFMTV.

François Fillon, qui a promis qu'il ferait tout pour "faire taire les calomnies", sera l'invité du journal télévisé du TF1.

Florian Philippot dit attendre "des explications un peu plus fournies, argumentées, convaincantes" que celles données jusqu'à présent, et estime que le candidat LR "doit être plus convaincant qu'hier".

Aux révélations du Canard Enchaîné sur des emplois fictifs d'assistante parlementaire et à la Revue des Deux Mondes, François Fillon a notamment répliqué en accusant l'hebdomadaire de "misogynie". Un argument "insuffisant", déplore M. Philippot.

Il a notamment raillé la réponse de M. Fillon "venant d'un parti qui assume de ne pas respecter la parité et qui préfère payer des amendes à l'Etat pour investir moins de femmes aux législatives".

Dans la même thématique

PARIS: MEDEF, Audition des principales tetes de liste aux prochaines elections europeennes
10min

Politique

Européennes 2024 : les « planètes » sont-elles alignées pour permettre à Raphaël Glucksmann de « doubler » Valérie Hayer ?

Alors que les sondages montrent de plus en plus la liste PS/Place Publique de Raphaël Glucksmann au coude-à-coude avec celle de la majorité présidentielle de Valérie Hayer, la question d’un croisement des courbes n’a jamais semblé aussi brûlante. Si l’optimisme reste de mise dans le camp Macron, « on peut se réveiller le 9 juin avec une énorme surprise », alertent certains. Du côté du PS, « on fait tout pour » reléguer les macronistes à la troisième place.

Le

New Caledonia: Emmanuel Macron visit
6min

Politique

Nouvelle-Calédonie : « Parler aujourd’hui de l’organisation d’un nouveau référendum est totalement prématuré », selon Georges Naturel, sénateur de Nouvelle-Calédonie

Alors que le Président de la République a atterri, il y a seulement quelques heures sur le sol calédonien, Public Sénat a pu contacter Georges Naturel, sénateur LR de Nouvelle Calédonie, se trouvant sur place. S’il regrette que cette visite intervienne « si tard », il salue la « bonne » intention pour restaurer un climat d’apaisement sur le « caillou ». Entretien.

Le