Philippot: le FN, un “astre mort” qui “ne peut pas gagner”

Philippot: le FN, un “astre mort” qui “ne peut pas gagner”

Le Front national est "un astre mort" qui "ne peut pas gagner" et va "vite décevoir" avec ses "retournements idéologiques", dit...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Le Front national est "un astre mort" qui "ne peut pas gagner" et va "vite décevoir" avec ses "retournements idéologiques", dit lundi son ex-vice-président Florian Philippot, qui a quitté le parti et préside le mouvement Les Patriotes.

"Nous ne fixons pas nos objectifs par rapport au FN, qui de toute façon est un astre mort, qui ne peut pas gagner", déclare M. Philippot dans L'Opinion.

"Avec ses retournements idéologiques, il va très vite décevoir. Même sur la question migratoire, il ne sera plus crédible". "Les Français vont comprendre que son programme n'est pas applicable, vu qu'il ne remet plus en cause l'Union européenne", ajoute le député européen.

Marine Le Pen est-elle sous influence ? lui demande le journal. "J'ai trop de respect pour Marine Le Pen pour parler ainsi, répond-il. Elle laisse faire consciemment. Elle a donné les quasi pleins-pouvoirs aux anciens mégrétistes, dont son beau-frère Philippe Olivier, pour défendre un projet qui n'est pas le sien, en tout cas qui n'est pas celui pour lequel j'étais venu et pour lequel beaucoup d'électeurs sont venus vers elle".

"Nous devons rassembler les patriotes d'où qu'ils viennent, du FN, de droite ou de gauche. Une chose est sûre, la plupart des compétences qui oeuvraient pour Marine le Pen pendant la campagne présidentielle sont parties avec nous", a dit M. Philippot.

A l'inverse, le nouveau vice-président du FN Nicolas Bay a estimé que "la ligne du Front national, elle ne bouge pas".

"Nous sommes attentifs à ce que les Français ont dit, les sujets sur lesquels on a convaincu, ceux sur lesquels on a moins convaincu. Indéniablement, sur les sujets monétaires, on a moins convaincu", dit-il. "On parle de tous les sujets. On est un grand mouvement politique", "qui constitue seulement l'opposition, peut-être la seule véritable opposition " donc "on a vocation à parler de tous les sujets", a-t-il déclaré sur Public Sénat.

Dans la même thématique

Philippot: le FN, un “astre mort” qui “ne peut pas gagner”
3min

Politique

Drapeau palestinien à l’Assemblée : « Reconnaître un Etat palestinien, aujourd’hui, ce serait légitimer le Hamas », estime Jordan Bardella

Invité ce mercredi 29 mai de Public Sénat, Jordan Bardella, tête de liste RN pour les élections européennes, a dénoncé les positions de LFI sur le conflit à Gaza et leur attitude dans le débat public. Le président du RN estime que la reconnaissance d’un Etat palestinien n’est plus d’actualité depuis les attaques du 7 octobre.

Le

Philippot: le FN, un “astre mort” qui “ne peut pas gagner”
8min

Politique

Encadrement des cabinets de conseil : le Sénat « revient à l’esprit de la commission d’enquête » en deuxième lecture

Les sénateurs ont adopté à l’unanimité en deuxième lecture la proposition de loi, née en 2022 des préconisations de leur commission d’enquête sur l’influence des cabinets de conseil dans les politiques publiques. Ils ont rétabli plusieurs « ambitions » du texte initial, contre l’avis du gouvernement, tout en acceptant certaines rédactions de compromis avec les députés.

Le

Paris: Candidates for the upcoming European elections taking part in a debate hosted by BFMTV
5min

Politique

Immigration, économie, institutions : que propose le Rassemblement national dans son programme pour les élections européennes ?

Largement en tête des sondages, le parti de Jordan Bardella ne prône plus officiellement une sortie de l’Union européenne, pierre angulaire du programme présidentiel de Marine Le Pen jusqu’en 2017. Mais, avec un slogan plus consensuel, la feuille de route du Rassemblement national s’oppose toujours à bon nombre des compétences de Bruxelles, au nom de la souveraineté nationale.

Le