Philippot (Les Patriotes): le FN organise “un congrès de liquidation”

Philippot (Les Patriotes): le FN organise “un congrès de liquidation”

Le président des Patriotes Florian Philippot a qualifié vendredi de "désastre" la situation du Front national qui organise ce...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Le président des Patriotes Florian Philippot a qualifié vendredi de "désastre" la situation du Front national qui organise ce week-end à Lille non pas un "congrès de refondation" mais de "liquidation".

"J'ai toujours un regret quand je pense aux militants, aux personnes qui sont restées là-bas et qui voient le désastre", a déclaré l'ancien numéro 2 du FN sur France 2.

"C'est lugubre là-bas, ce n'est pas un congrès de refondation, c'est un congrès de liquidation", a-t-il poursuivi, en estimant que "là-bas, plus personne n'y croit", "de la base (...) jusqu'au sommet du sommet".

"Je pense que Marine Le Pen n'y croit plus du tout. Ils sont dans une dynamique de déstructuration, peut-être même ont-ils minimisé l'impact de mon départ. On voit une désorganisation totale", a-t-il insisté en soulignant que le FN avait "abandonné le combat social" et "le combat contre l'Union européenne, ce qui pour moi est terrible".

Par conséquent, M. Philippot, qui revendique "7.000 adhérents" dans son mouvement créé il y a sept mois, a lancé un appel "aux électeurs, aux élus qui doutent: adhérez aux Patriotes, adhérez chez nous, venez".

"On est en pleine dynamique", a-t-il vanté.

"On veut se battre sur un patriotisme ancré dans le XXIe siècle, sur les grandes questions écologiques, d'égalité homme-femme, de la protection animale, du numérique, de l'innovation. On ne veut pas être un vieux patriotisme figé, qui ne sert à rien. On veut être un patriotisme d'avenir, d'allant, qui puisse indiquer un chemin positif aux français", a encore plaidé M. Philippot.

Dans la même thématique

Paris : Deux policiers blesses par balle comissariat 13 eme arrondissment
4min

Politique

Sécurité : que proposent les grands blocs politiques pour les élections législatives ?

Ce lundi 14 juin, la campagne pour les élections législatives s’est ouverte, et les programmes des principales forces politiques ont été dévoilés. La sécurité est au cœur du débat et suscite une attention tout particulière au sein de l’opinion publique. Petit aperçu des différentes propositions et promesses sur ce sujet clivant entre les partis.

Le

Rentree scolaire Ecole Primaire Maternelle Saint-Philippe a Nice
7min

Politique

Législatives anticipées : que proposent les trois blocs sur l’éducation ?

Après le pouvoir d’achat, la sécurité et l’immigration, l’éducation divise les différents candidats aux élections législatives. Si le programme gouvernemental sur l’école est bien connu, les deux autres blocs politiques en lice pour les élections législatives prônent des mesures radicalement opposées.

Le

Paris : Auditions au MEDEF
6min

Politique

Législatives : ces sénateurs tentés par la ligne Ciotti/Bardella

Depuis l’alliance annoncée entre Éric Ciotti et Jordan Bardella aux élections législatives, les sénateurs du groupe LR du Sénat font officiellement bloc derrière la ligne d’autonomie définie par le bureau politique du parti. Mais dans cette campagne éclair, certains expriment leurs divergences. Après les 7 juillet, elles pourraient bien s’accentuer.

Le