Philippot s’interroge: Penelope était-elle au courant?

Philippot s’interroge: Penelope était-elle au courant?

Florian Philippot, vice-président du Front national, a de nouveau appelé lundi François Fillon à se retirer en raison des...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Florian Philippot, vice-président du Front national, a de nouveau appelé lundi François Fillon à se retirer en raison des soupçons sur les emplois présumés fictifs de son épouse, se demandant si cette dernière "était bien au courant".

"Je ne présume pas de sa culpabilité ou de son innocence", a d'abord assuré le vice-président du Front national sur BFMTV et RMC. "Si on veut avoir une campagne de fond (...) il est préférable qu'il s'en aille", a-t-il cependant ajouté.

"Une défense politique, elle se fait tout de suite ou elle ne se fait pas", a critiqué M. Philippot. "Il aurait donné des preuves jugées convaincantes, même si l'affaire judiciaire n'aurait pas été terminée tout de suite, eh bien de nouveau il aurait été audible, on aurait pu repartir sur la campagne de fond", a-t-il poursuivi.

Le vice-président du FN a par ailleurs émis des questionnements sur la responsabilité de l'épouse de M. Fillon.

"J'ai vu les archives de son épouse dans Envoyé spécial (...) je sentais une espèce de sincérité à tel point qu'on se demandait si elle était bien au courant. Est-ce qu'elle est complice ou est-ce qu'elle est victime ?", s'est-il interrogé.

"Peut-être qu'il y a une injustice au fait qu'on a appelé ça le +Penelopegate+ et non pas le +Fillongate+", a-t-il conclu.

Dans la même thématique

Rentree scolaire Ecole Primaire Maternelle Saint-Philippe a Nice
7min

Politique

Législatives anticipées : que proposent les trois blocs sur l’éducation ?

Après le pouvoir d’achat, la sécurité et l’immigration, l’éducation divise les différents candidats aux élections législatives. Si le programme gouvernemental sur l’école est bien connu, les deux autres blocs politiques en lice pour les élections législatives prônent des mesures radicalement opposées.

Le

Paris : Auditions au MEDEF
6min

Politique

Législatives : ces sénateurs tentés par la ligne Ciotti/Bardella

Depuis l’alliance annoncée entre Éric Ciotti et Jordan Bardella aux élections législatives, les sénateurs du groupe LR du Sénat font officiellement bloc derrière la ligne d’autonomie définie par le bureau politique du parti. Mais dans cette campagne éclair, certains expriment leurs divergences. Après les 7 juillet, elles pourraient bien s’accentuer.

Le

Législatives 2024 : douze points chauds à surveiller
10min

Politique

Législatives 2024 : douze points chauds à surveiller

Sortants menacés ou en position inconfortable, circonscriptions ayant valeur de symbole, duels médiatiques : Public Sénat a sélectionné douze circonscriptions à travers le territoire, qui pourraient faire parler d’elles les 30 juin et 7 juillet.

Le