Philippot sur Macron: un programme qui peut être “dangereux” et héritier du “hollandisme”

Philippot sur Macron: un programme qui peut être “dangereux” et héritier du “hollandisme”

Florian Philippot, vice-président du FN, a jugé que le programme dévoilé jeudi par Emmanuel Macron, "peut être dangereux" et ...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Florian Philippot, vice-président du FN, a jugé que le programme dévoilé jeudi par Emmanuel Macron, "peut être dangereux" et "ressemble comme deux gouttes d'eau à ce que proposait François Hollande".

"C'est le dauphin du hollandisme", a estimé M. Philippot sur BFMTV, dénonçant un "projet qui peut être dangereux et qui ressemble comme deux gouttes d'eau à ce que proposait François Hollande" .

"Comme François Hollande en 2012, il fait un catalogue de déclarations d'intentions non financées. (...) Il aggrave la soumission à l'Union européenne", a-t-il fustigé. "Il veut un gouvernement économique de la zone euro. Il veut un ministre européen des Finances".

Le candidat d'En Marche! propose la mise en place d'un budget de la zone euro avec un Parlement et un ministre de l’Économie et des Finances de la zone euro.

"M. Macron se rend-il compte que la moindre mesure qu'il voudrait prendre en tant que président de la République française, pourrait être interdite par ce gouvernement de la zone euro ou par ce ministre européen des Finances?", a demandé M. Philippot.

"Rien sur les traités de libre échange qui asphyxient, qui tuent, qui sont un carnage pour notre agriculture, pour nos éleveurs", a-t-il encore critiqué, déplorant les "quelques cadeaux à ses amis puisqu'il va baisser l'ISF sur les revenus financiers, c'est-à-dire les très gros ISF, alors qu'il va augmenter la CSG de 1,75 point pour tout le monde y compris les retraités".

Dans son programme, l'ancien ministre de l'Economie propose bien une transformation de l'ISF en "Impôt sur la fortune immobilière" (excluant le patrimoine financier) et la suppression des cotisations maladie et des cotisations chômage grâce à une augmentation de 1,7 point de la CSG, mais en protégeant les chômeurs et 40% des retraités les plus modestes.

Dans la même thématique

Philippot sur Macron: un programme qui peut être “dangereux” et héritier du “hollandisme”
3min

Politique

« La France aux abonnés absents le mois où tout se joue dans l’Union » selon l’eurodéputé socialiste Christophe Clergeau

Alors que la montée de l’extrême droite en Europe a été limitée aux élections européennes (quelques dizaines de sièges de gagnés pour les groupes de droite radicale sur les 720 du Parlement européen), le score du Rassemblement national et de Reconquête (37% des voix au total) en France représente un séisme politique en France mais aussi dans l’Union européenne. Le Premier ministre polonais et pro-européen Donald Tusk, malgré la victoire de son parti dimanche contre la droite ultraconservatrice du PiS (Droit et Justice), a fait part de « sa terrible tristesse » après l’annonce de la victoire de l’extrême droite en France.

Le

France : Conference de presse Nouveau Front Populaire
6min

Politique

Le programme des 100 premiers jours du « Nouveau Front populaire » 

Pouvoir d’achat, salaire, énergie, Gaza… Le « Nouveau Front populaire », qui rassemble les principaux partis de gauche, a dévoilé les mesures-clés de son programme commun de gouvernement en cas d’accession au pouvoir à l’issue des législatives anticipées.

Le

France : Conference de presse Nouveau Front Populaire
5min

Politique

Nouveau Front populaire : la répartition des circonscriptions est bouclée, les partis désignent leurs candidats

Dans la soirée de jeudi, le Parti socialiste, la France insoumise, le Parti communiste et les Ecologistes, ainsi que plusieurs autres petits partis de gauche, ont scellé leur accord, actant la naissance du Nouveau Front populaire pour faire face au Rassemblement National. Dépassées, donc, les querelles sur les répartitions des circonscriptions. Pourtant, plusieurs cas posaient problème.

Le