PMA : un sujet qui « émerge plus que les autres » selon Gérard Longuet

PMA : un sujet qui « émerge plus que les autres » selon Gérard Longuet

Gérard Longuet reçoit mardi le rapport de synthèse des Etats Généraux de la bioéthique. Il rappelle sa position conservatrice sur le sujet.
Public Sénat

Par Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Le rapport de synthèse des Etats Généraux de la bioéthique est remis mardi à Gérard Longuet, en sa qualité de président de l’office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques. Neuf thèmes étaient au débat de ces Etats Généraux, notamment celui de la PMA qui a catalysé l’attention.

« C’est un sujet qui mobilise l’attention (…). Manifestement c’est un sujet qui émerge plus que les autres » reconnaît Gérard Longuet, sénateur LR de la Meuse, avant de citer d’autres sujets abordés dans le rapport : « il y a aussi les neuroscience, l’apprentissage, l‘intelligence artificielle ».

« L’office parlementaire ne porte pas de jugement, ce n’est pas notre vocation. Notre vocation c’est de savoir si l’état de la science s’est singulièrement modifié depuis les lois bioéthiques de 2011 » rappelle-t-il.

Le sénateur rend son constat : « Manifestement sur ces deux sujets GPA, PMA d’un côté, et fin de vie de l’autre, nous n’avons pas identifié d’évolution spectaculaire sur le plan scientifique. En revanche sur le plan comportemental, sociétal, il y a certainement des attitudes nouvelles ».

Gérard Longuet est-il favorable à la PMA ? «  Moi je considère que la ligne, quand elle est connue, des générations, c’est plus satisfaisant pour tout le monde. Et ce qui m’inquiète c’est la rupture de cette continuité. Je suis assez conservateur, donc j’ai des positions assez conservatrices » répond-il.

Dans la même thématique

Brussels Special European Council – Emmanuel Macron Press Conference
3min

Politique

Élections européennes : avant son discours de la Sorbonne, l’Élysée se défend de toute entrée en campagne d’Emmanuel Macron

Ce jeudi 25 avril, le président de la République prononcera un discours sur l’Europe à la Sorbonne, sept ans après une première prise de parole. Une façon de relancer la liste de Valérie Hayer, qui décroche dans les sondages ? L’Élysée dément, affirmant que ce discours n’aura « rien à voir avec un meeting politique ».

Le

PMA : un sujet qui « émerge plus que les autres » selon Gérard Longuet
8min

Politique

IA, simplification des formulaires, France Services : Gabriel Attal annonce sa feuille de route pour « débureaucratiser » les démarches administratives

En déplacement à Sceaux ce mardi dans une maison France Services, quelques minutes seulement après avoir présidé le 8e comité interministériel de la Transformation publique, le Premier ministre a annoncé le déploiement massif de l’intelligence artificielle dans les services publics, ainsi que la simplification des démarches. Objectif ? Que « l’Etat soit à la hauteur des attentes des Français ».

Le

Brussels Special European Council – Renew Europe
10min

Politique

Européennes 2024 : avec son discours de la Sorbonne 2, Emmanuel Macron « entre en campagne », à la rescousse de la liste Hayer

Emmanuel Macron tient jeudi à la Sorbonne un discours sur l’Europe. Si c’est le chef de l’Etat qui s’exprime officiellement pour « donner une vision », il s’agit aussi de pousser son camp, alors que la liste de la majorité patine dans les sondages. Mais il n’y a « pas un chevalier blanc qui va porter la campagne. Ce n’est pas Valérie Hayer toute seule et ce ne sera même pas Emmanuel Macron tout seul », prévient la porte-parole de la liste, Nathalie Loiseau, qui défend l’idée d’« un collectif ».

Le