Popularité: Macron en baisse, Philippe résiste

Popularité: Macron en baisse, Philippe résiste

La popularité d'Emmanuel Macron est en légère baisse (-1) après les élections européennes et celle d'Edouard Philippe (+1) se...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

La popularité d'Emmanuel Macron est en légère baisse (-1) après les élections européennes et celle d'Edouard Philippe (+1) se redresse, selon un sondage YouGov diffusé vendredi.

Avec 25% d'avis favorables, le chef de l'Etat perd notamment 15 points en un mois auprès des seuls sympathisants de droite et plus de deux Français sur trois (68%, +2) jugent négativement son action.

Le Premier ministre voit au contraire sa popularité progresser légèrement, avec 27% d'opinions favorables, et gagne pour sa part 8 points auprès des proches de la droite, selon cette enquête pour le HuffPost.

Les sondages publiés depuis le scrutin du 26 mai sont plutôt contradictoires, avec deux enquêtes qui donnent le chef de l'Etat en hausse de 2 à 5 points et deux autres à la baisse de 1 à 2 points.

La liste macroniste La République en Marche est arrivée en deuxième position aux européennes derrière celle du Rassemblement national, avec 22,41% des voix contre 23,31% au RN.

Le gouvernement dans son ensemble semble également profiter de l'après scrutin, avec 23% (+2) d'opinions favorables et près d'un Français sur deux (48%, +1) pense qu'il est "prêt à prendre des décisions impopulaires si elles sont bonnes pour le pays", contre 40% (-1) d'un avis contraire.

Enquête réalisée en ligne du 3 au 4 juin auprès de 1.013 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Marge d'erreur de 1,4 à 3,1 points.

dch/jmt/sd

Dans la même thématique

France Macron
10min

Politique

Européennes : comment l’accord entre l’UDI et Renaissance se « deale » au plus haut niveau

Ce sera officiel lors d’un conseil national de l’UDI, le 23 mars, mais le principe a été acté au plus au niveau. Le parti centriste va faire liste commune avec Renaissance pour les élections européennes. Emmanuel Macron a reçu en début d’année le sénateur Hervé Marseille, patron de l’UDI, pour conclure l’accord. Reste à définir les places sur la liste. Pour l’UDI, le nom de l’ex-sénatrice Valérie Létard est cité…

Le