Popularité: Macron et Philippe stables malgré leur rentrée médiatique

Popularité: Macron et Philippe stables malgré leur rentrée médiatique

La popularité d'Emmanuel Macron et d'Edouard Philippe stagne en octobre, avec une majorité de Français qui a toujours une opinion négative du...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

La popularité d'Emmanuel Macron et d'Edouard Philippe stagne en octobre, avec une majorité de Français qui a toujours une opinion négative du couple exécutif, selon un sondage Odoxa diffusé mardi.

Avec 44% (=) des personnes interrogées qui pensent qu'il est "un bon président de la République", le chef de l'Etat ne tire pas profit de sa rentrée médiatique et notamment de sa longue interview télévisée du 15 octobre. 56% des Français ont un avis négatif sur son action, selon cette enquête pour L'Express, France Inter et la Presse régionale.

Edouard Philippe fait à peine mieux que le chef de l'Etat : si 45% (+1) des personnes interrogées le considèrent comme "un bon Premier ministre", 54% (+1 également) sont d'un avis contraire.

Emmanuel Macron paraît "solide" (53%) et "clair" (47%) à environ un Français sur deux, mais ils ne sont que 34% à le trouver "convaincant" et 27% "proche des gens". S'il est jugé "autant de gauche que de droite" par une majorité de Français (54%), 42% le considèrent "plutôt de droite" et 4% seulement "plutôt de gauche".

Le Premier ministre Edouard Philippe, le 18 octobre 2017 à l'Assemblée nationale à Paris
Le Premier ministre Edouard Philippe, le 18 octobre 2017 à l'Assemblée nationale à Paris
AFP/Archives

Enfin, pour 88% des personnes interrogées la politique fiscale conduite par le chef de l'Etat avantage plutôt "les grandes fortunes" et pour 83% plutôt les chef d’entreprises. Il ne sont que 27% pour lesquels elle est plutôt favorable aux chômeurs et 25% aux "pauvres (salariés à revenus modestes)".

Nicolas Hulot est toujours en tête des personnalités dont les Français ont une opinion favorable (43%, =), nettement devant Jean-Luc Mélenchon (26%, -6) et Jean-Yves Le Drian (26%, -3) tous les deux en baisse.

Enquête réalisée en ligne les 18 et 19 octobre auprès de 995 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Marge d'erreur de 1,4 à 3,1 points.

dch/chl/cam

Dans la même thématique

Popularité: Macron et Philippe stables malgré leur rentrée médiatique
7min

Politique

Européennes : « La tentation d’un pacte brun, à la fois sur l’écologie et les idéologies, nous menace », alerte l’écologiste David Cormand

Dans la dernière ligne droite de la campagne des européennes, trois candidats, chacun à la seconde place de leur liste, sont venus sur le plateau d’Extra Local : Céline Imart pour la liste LR, David Cormand pour la liste des Ecologistes et Guillaume Peltier pour Reconquête. Ils se sont exprimés notamment sur l’immigration, la future présidence de la Commission européenne ou le nucléaire.

Le

French Prime Minister Gabriel Attal visit in Valence
7min

Politique

Délinquance des mineurs : après l’avoir supprimée, le gouvernement veut réintroduire la comparution immédiate

Un peu plus d’un mois après ses annonces destinées à « renouer avec les adolescents et juguler la violence », Gabriel Attal a esquissé des nouvelles pistes sur la justice pénale des mineurs qu’il souhaite voir intégrer dans un projet de loi d’ici la fin de l’année, notamment la possibilité d’être jugé à partir de 16 ans en comparution immédiate. Une procédure qui avait été supprimée lors de la réforme de la justice pénale des mineurs en 2021.

Le