Présidence de LR: Accoyer promet une “élection exemplaire”

Présidence de LR: Accoyer promet une “élection exemplaire”

Bernard Accoyer, secrétaire général de LR, promet que l'organisation de l'élection pour la présidence de son parti, les 10 et 17...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Bernard Accoyer, secrétaire général de LR, promet que l'organisation de l'élection pour la présidence de son parti, les 10 et 17 décembre, sera "exemplaire", dans une interview au Figaro, publiée sur le site du journal vendredi.

"En tant que secrétaire général, je ne prendrai pas position mais je veillerai, avec vigilance et exigence, au côté d'Anne Levade, présidente de la haute autorité, au bon déroulement des débats, de l'élection et au respect de tous. Cette élection les 10 et 17 décembre sera exemplaire dans son organisation", affirme M. Accoyer.

Il pense qu'il y aura "certainement d'autres candidatures" en plus des quatre déjà déclarées - Laurent Wauquiez, Daniel Fasquelle, Laurence Sailliet, Florence Portelli.

"Des candidatures comme celle de Maël de Calan (ndlr conseiller départemental du Finistère, proche d'Alain Juppé), seraient légitimes. Il faut que le débat ait lieu à l'intérieur des Républicains", ajoute-t-il.

L'ex-président de l'Assemblée se déclare inquiet "de voir le Parlement aussi affaibli avec une prééminence de l'Elysée".

"Comment accepter que le président de l'Assemblée remette en jeu son mandat au bout de deux ans et demi, alors que la logique des institutions veut qu'il le conserve cinq ans, la durée de la mandature, pour que le pouvoir législatif soit justement indépendant du pouvoir de l'exécutif?", demande-t-il.

Dans la même thématique

Migration Europe
6min

Politique

Pacte européen asile et migration : qu'ont voté les eurodéputés français ?

Soutenu par les sociaux-démocrates et la droite européenne, le pacte asile et migration a été adopté au Parlement européen. Mais, contrairement à leurs collègues des autres États membres, Raphaël Glucksmann et François-Xavier Bellamy – têtes de liste socialiste et Les Républicains – se sont opposés au texte.

Le

Paris: weekly session of questions to the government at the Senate
3min

Politique

RIP sur l’immigration : pour Bruno Retailleau, le Conseil constitutionnel « outrepasse son rôle »

Les Républicains s’en prennent une nouvelle fois au Conseil constitutionnel après avoir vu leur proposition de référendum d’initiative partagée (RIP) sur l’immigration invalidée par les Sages. « Un nouveau tournant » pour le patron de la droite sénatoriale qui avait déjà eu des mots assez durs à l’égard de la plus haute juridiction lors de la large censure de la loi immigration.

Le

Paris: The political party LR Les Republicains organized an economic evening
4min

Politique

RIP sur l’immigration : le Conseil constitutionnel rejette la demande des LR

Les Républicains avaient recueilli le nombre de signatures de parlementaires nécessaires pour lancer un référendum d’initiative partagée sur l’immigration. Leur proposition de loi référendaire visant à conditionner certaines prestations sociales aux étrangers en situation régulière a été jugée non conforme à la Constitution par le Conseil Constitutionnel.

Le