Présidentielle: 69,42% de participation à 17H00

Présidentielle: 69,42% de participation à 17H00

Le taux de participation atteignait 69,42% dimanche à 17H00 en métropole, pour le premier tour de l'élection présidentielle,...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Le taux de participation atteignait 69,42% dimanche à 17H00 en métropole, pour le premier tour de l'élection présidentielle, selon le ministère de l'Intérieur, en légère baisse par rapport au premier tour de 2012 (70,59%) mais l'un des meilleurs taux depuis 40 ans.

En 2012, la participation finale avait été de 79,48% au premier tour. Cette année, les Français de métropole ont jusqu'à 19H00 ou 20H00 (soit au moins une heure de plus qu'au dernier scrutin présidentiel, où les votes étaient clos à 18H00 dans de nombreuses communes) pour accomplir leur devoir électoral. Une grande partie de l'outremer a déjà voté samedi.

A la mi-journée, la participation avait en revanche été légèrement supérieure à celle de 2012.

Dans la capitale, la participation était en nette hausse en fin d'après-midi, avec 64,51% de votants contre 59,07% (bien 59,07%) à la même heure il y a cinq ans.

Parmi les départements "bons élèves" figurent l'Aveyron (77,89%, -0,5 point par rapport à 2012), la Haute-Garonne (76,89%, +2) le Cantal (76,62%, -2,5), les Côtes-d'Armor (76,31%, -1) et le Puy-de-Dôme (76,1%, +6).

A l'inverse, les départements où l'on avait le moins voté à 17H00 sont la Corse-du-Sud (60,13%, -7,5 points), les Ardennes (60,61%, -7,5), et la Seine-Saint-Denis (61%, en hausse toutefois d'un point).

Dans la Sarthe, ancien fief du candidat de la droite François Fillon, la participation est en nette baisse par rapport à 2012 (près de 6 points à 71,05%).

Dans la même thématique

Présidentielle: 69,42% de participation à 17H00
3min

Politique

« La France aux abonnés absents le mois où tout se joue dans l’Union » selon l’eurodéputé socialiste Christophe Clergeau

Alors que la montée de l’extrême droite en Europe a été limitée aux élections européennes (quelques dizaines de sièges de gagnés pour les groupes de droite radicale sur les 720 du Parlement européen), le score du Rassemblement national et de Reconquête (37% des voix au total) en France représente un séisme politique en France mais aussi dans l’Union européenne. Le Premier ministre polonais et pro-européen Donald Tusk, malgré la victoire de son parti dimanche contre la droite ultraconservatrice du PiS (Droit et Justice), a fait part de « sa terrible tristesse » après l’annonce de la victoire de l’extrême droite en France.

Le

France : Conference de presse Nouveau Front Populaire
6min

Politique

Le programme des 100 premiers jours du « Nouveau Front populaire » 

Pouvoir d’achat, salaire, énergie, Gaza… Le « Nouveau Front populaire », qui rassemble les principaux partis de gauche, a dévoilé les mesures-clés de son programme commun de gouvernement en cas d’accession au pouvoir à l’issue des législatives anticipées.

Le

France : Conference de presse Nouveau Front Populaire
5min

Politique

Nouveau Front populaire : la répartition des circonscriptions est bouclée, les partis désignent leurs candidats

Dans la soirée de jeudi, le Parti socialiste, la France insoumise, le Parti communiste et les Ecologistes, ainsi que plusieurs autres petits partis de gauche, ont scellé leur accord, actant la naissance du Nouveau Front populaire pour faire face au Rassemblement National. Dépassées, donc, les querelles sur les répartitions des circonscriptions. Pourtant, plusieurs cas posaient problème.

Le