Présidentielle: appel d’Alexandre Jardin pour ses parrainages

Présidentielle: appel d’Alexandre Jardin pour ses parrainages

L'écrivain et cinéaste Alexandre Jardin, qui a annoncé début décembre son intention de se présenter à la présidentielle, a lancé...
Public Sénat

Temps de lecture :

1 min

Publié le

L'écrivain et cinéaste Alexandre Jardin, qui a annoncé début décembre son intention de se présenter à la présidentielle, a lancé mercredi un appel pour obtenir le soutien des maires de petites communes sans étiquette politique et obtenir les parrainages nécessaires.

"Allez voir vos maires des petites communes qui ne sont pas contrôlés par les partis, ceux qui sont encore libres et demandez-leur d’apporter vos parrainages", a-t-il déclaré lors d'une interview sur France 2.

Contacté par l'AFP, Alexandre Jardin a précisé avoir "pour l'instant 15 parrainages", principalement d'élus ruraux, sur les 500 nécessaires pour être candidat à la présidentielle. Il s'est dit confiant quant au fait d'obtenir le nombre demandé d'ici le printemps.

"Je lance un appel à tous les gens qui nous écoutent +faites votre part+ pour que ce soit une candidature réellement citoyenne, pas celle d'Alexandre Jardin, mais celle d'un mouvement citoyen", a insisté celui qui a lancé le mouvement "Les Citoyens" censé redonner du pouvoir aux territoires ruraux.

"On veut mettre un terme à ce pouvoir centralisé, à ces décisions lointaines qui nous échappent", a-t-il ajouté.

Dans la même thématique

Deplacement du Premier Ministre a Viry-Chatillon
7min

Politique

Violence des mineurs : le détail des propositions de Gabriel Attal pour un « sursaut d’autorité »

En visite officielle à Viry-Châtillon ce jeudi 18 avril, le Premier ministre a énuméré plusieurs annonces pour « renouer avec les adolescents et juguler la violence ». Le chef du gouvernement a ainsi ouvert 8 semaines de « travail collectif » sur ces questions afin de réfléchir à des sanctions pour les parents, l’excuse de minorité ou l’addiction aux écrans.

Le

Turin – Marifiori Automotive Park 2003, Italy – 10 Apr 2024
6min

Politique

Au Sénat, la rémunération de 36,5 millions d’euros de Carlos Tavares fait grincer des dents. La gauche veut légiférer.

Les actionnaires de Stellantis ont validé mardi 16 avril une rémunération annuelle à hauteur de 36,5 millions d’euros pour le directeur général de l’entreprise Carlos Tavares. Si les sénateurs de tous bords s’émeuvent d’un montant démesuré, la gauche souhaite légiférer pour limiter les écarts de salaires dans l’entreprise.

Le