Présidentielle: “au jour d’aujourd’hui”, Cohn-Bendit voterait Macron

Présidentielle: “au jour d’aujourd’hui”, Cohn-Bendit voterait Macron

Daniel Cohn-Bendit, ancien eurodéputé écologiste, a indiqué dimanche sur France Inter qu'"au jour d'aujourd'hui", il voterait...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Daniel Cohn-Bendit, ancien eurodéputé écologiste, a indiqué dimanche sur France Inter qu'"au jour d'aujourd'hui", il voterait pour Emmanuel Macron à l'élection présidentielle, "le mieux placé" pour battre largement Marine Le Pen.

"Je ne dis pas de voter (pour M. Macron), les gens font ce qu'ils veulent, mais il y a aujourd'hui une partie de la société française qui chavire, politiquement ça s'appelle Marine Le Pen", a-t-il expliqué.

"Une société ouverte, pour l'Europe, voilà ce qu'il faut défendre", a préconisé M. Cohn-Bendit, qui votera en avril pour la première fois à une élection présidentielle française, après sa naturalisation en 2015.

"Qui peut aujourd'hui le mieux battre Marine Le Pen au 2e tour? Si c'est François Fillon qui est au 2e tour, la gauche ira très difficilement voter; si c'est Benoît Hamon, la droite n'ira pas voter, donc si vous voulez vraiment nous éviter Marine Le Pen, Emmanuel Macron au jour d'aujourd'hui est le mieux placé", a-t-il analysé.

"Ce que j'espère, c'est que le candidat sera devant Marine Le Pen" dès le premier tour, a aussi déclaré M. Cohn-Bendit. "Je ne vote pas idéologiquement, je vote pour la personne la mieux placée et la faire gagner à 70%-30%, je vote contre Marine Le Pen", a-t-il martelé.

Pour lui, "Marine Le Pen c'est (Donald) Trump, elle le dit, et Trump, c'est la tentative de détruire les structures démocratiques", américaines, a-t-il mis en garde.

"Il n'y a pas d'idéologie Macron, c'est un Ovni politique qui vient d'arriver en France, peut-être qu'en ce moment il apparaît comme la meilleure solution", a aussi souligné M. Cohn-Bendit.

L'ancien eurodéputé a toutefois salué l'accord conclu entre l'écologiste Yannick Jadot et le socialiste Benoît Hamon. "Je trouve que pour l'avenir, on a aujourd'hui l'ébauche d'un parti social-écologiste, vous allez voir que le paysage politique français va être complètement bouleversé", a-t-il prévenu.

Dans la même thématique

Julian Assange extradition decision at Royal Courts Of Justice in London, UK – 20 May 2024
5min

Politique

Libération de Julian Assange : « La mobilisation de l’opinion publique a payé »

L’épilogue d’une saga judiciaire longue de 14 ans. Ce mardi, Julian Assange a été relâché de sa prison du Royaume-Uni, à la suite d’un accord de plaider-coupable conclu avec la justice américaine. Poursuivi pour avoir révélé des centaines de milliers de documents confidentiels, il encourait jusqu’à 175 ans de prison. Très mobilisé pour la libération du fondateur de Wikileaks, le groupe communiste du Sénat se réjouit de cette libération.

Le

Présidentielle: “au jour d’aujourd’hui”, Cohn-Bendit voterait Macron
4min

Politique

Dissolution : « Le quinquennat d’Emmanuel Macron s’est terminé le 9 juin », affirme Patrick Kanner

Invité de la matinale de Public Sénat, Patrick Kanner, président du groupe socialiste au Sénat s’est exprimé sur les enjeux de la campagne pour les législatives. L’élu du Nord n’a pas épargné le président de la République, considérant que « sa parole n’existe plus ». Le socialiste s’inquiète également des conséquences de la dissolution.

Le

Raphael Glucksmann public meeting in Blanquefort
3min

Politique

Sondage : Raphaël Glucksmann devient la personnalité de gauche la plus populaire, Jean-Luc Mélenchon s'écroule

Le dernier relevé du baromètre politique d’Odoxa, réalisé par Mascaret pour Public Sénat et la presse quotidienne régionale, fait état d’un fort regain de popularité pour les personnalités du Nouveau Front Populaire de Raphaël Glucksmann à Fabien Roussel, à l’exception notable de Jean-Luc Mélenchon dont la cote de popularité s’effondre.

Le