Présidentielle : ce qui a motivé le vote des Français

Présidentielle : ce qui a motivé le vote des Français

Le vote utile est resté minoritaire bien qu'Emmanuel Macron soit celui qui en profite le plus, selon les premières estimations d’Ipsos/Sopra Steria réalisés pour France Télévisions, Radio France LCP/Public Sénat, RFI-France 24, Le Point et Le Monde.
Public Sénat

Temps de lecture :

1 min

Publié le

Mis à jour le

Les Français ont donc voté, avec une abstention à 23%, en hausse par rapport à 2012 mais relativement modérée par rapport à 2002. Pour 41% des sondés qui se sont abstenus, la raison principale est la déception engendrée par les hommes et femmes politiques, tandis que 20% d’entre eux estiment que cette élection ne changera rien.

abstention.png

Concernant la mobilisation, 53% des votants affirment avoir souhaité « soutenir un candidat » qui leur convient, tandis que 32% expliquent qu’aucun candidat ne leur plait « mais voter est un devoir civique. » Enfin, le vote utile, chargé « d’empêcher qu’un candidat soit présent au 2nd tour » n’est pris en compte que par 15% des électeurs.

mobilisation.png

Dans les détails, il a néanmoins profité à Emmanuel Macron puisque 26% des électeurs du candidat d’En marche l’ont choisi pour cette dernière raison. En revanche, les électeurs de Marine Le Pen et ceux de François Fillon bénéficient d’un soutien fort sur les programmes respectifs puisque 67% des premiers et 66% des seconds affirment soutenir leur candidat, en premier lieu.

details_vote_utile.png

 

pap.png

Dans la même thématique

Paris : Deux policiers blesses par balle comissariat 13 eme arrondissment
4min

Politique

Sécurité : que proposent les grands blocs politiques pour les élections législatives ?

Ce lundi 14 juin, la campagne pour les élections législatives s’est ouverte, et les programmes des principales forces politiques ont été dévoilés. La sécurité est au cœur du débat et suscite une attention tout particulière au sein de l’opinion publique. Petit aperçu des différentes propositions et promesses sur ce sujet clivant entre les partis.

Le

Rentree scolaire Ecole Primaire Maternelle Saint-Philippe a Nice
7min

Politique

Législatives anticipées : que proposent les trois blocs sur l’éducation ?

Après le pouvoir d’achat, la sécurité et l’immigration, l’éducation divise les différents candidats aux élections législatives. Si le programme gouvernemental sur l’école est bien connu, les deux autres blocs politiques en lice pour les élections législatives prônent des mesures radicalement opposées.

Le

Paris : Auditions au MEDEF
6min

Politique

Législatives : ces sénateurs tentés par la ligne Ciotti/Bardella

Depuis l’alliance annoncée entre Éric Ciotti et Jordan Bardella aux élections législatives, les sénateurs du groupe LR du Sénat font officiellement bloc derrière la ligne d’autonomie définie par le bureau politique du parti. Mais dans cette campagne éclair, certains expriment leurs divergences. Après les 7 juillet, elles pourraient bien s’accentuer.

Le