Présidentielle: grand oral devant les départements le 8 mars

Présidentielle: grand oral devant les départements le 8 mars

Les candidats à l'élection présidentielle seront auditionnés par l'Assemblée des départements de France (ADF) le 8 mars pour...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Les candidats à l'élection présidentielle seront auditionnés par l'Assemblée des départements de France (ADF) le 8 mars pour présenter leurs propositions sur l'avenir des départements et de la décentralisation, a annoncé lundi son président, Dominique Bussereau (LR).

Cette rencontre, qui aura lieu à l'Assemblée nationale, "aura pour objectif d'écouter les principaux candidats à l’élection présidentielle ou leurs représentants, pas dans un esprit de lobby, mais sur des sujets très concrets comme le financement du RSA, de l'APA, l'organisation du territoire ou la mise en oeuvre du très haut débit", a précisé M. Bussereau devant la presse.

"Elle permettra également de savoir s'ils sont girondins ou non", c'est-à-dire décentralisateurs ou non, "au moment où tout le monde veut ramener l'Etat à ses fonctions régaliennes", a-t-il ajouté.

Pour le moment, a indiqué l'élu charentais, deux candidats sont incertains pour des raisons de calendrier, Marine Le Pen (FN) et Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise).

En revanche, l'ADF, qui réunit les présidents des conseils départementaux, est assurée de la présence de Benoît Hamon (PS), d'Emmanuel Macron (En Marche!), de François Fillon (LR) et de Nicolas Dupont-Aignan (DLF). "Nous n'avons retenu que les candidats dont les formations politiques sont représentées au Parlement", a indiqué M. Bussereau. "Les anciens ministres sont aussi invités", a-t-il ajouté par la suite au sujet de M. Macron.

Il s'est refusé à commenter les propositions de campagne des candidats avant le 8 mars.

Initialement prévue le 2 février au Sénat, la rencontre a été reportée pour tenir compte du calendrier des primaires. Elle sera retransmise par les chaînes parlementaires LCP-Public Sénat.

Dans la même thématique

Présidentielle: grand oral devant les départements le 8 mars
3min

Politique

« La France aux abonnés absents le mois où tout se joue dans l’Union » selon l’eurodéputé socialiste Christophe Clergeau

Alors que la montée de l’extrême droite en Europe a été limitée aux élections européennes (quelques dizaines de sièges de gagnés pour les groupes de droite radicale sur les 720 du Parlement européen), le score du Rassemblement national et de Reconquête (37% des voix au total) en France représente un séisme politique en France mais aussi dans l’Union européenne. Le Premier ministre polonais et pro-européen Donald Tusk, malgré la victoire de son parti dimanche contre la droite ultraconservatrice du PiS (Droit et Justice), a fait part de « sa terrible tristesse » après l’annonce de la victoire de l’extrême droite en France.

Le

France : Conference de presse Nouveau Front Populaire
6min

Politique

Le programme des 100 premiers jours du « Nouveau Front populaire » 

Pouvoir d’achat, salaire, énergie, Gaza… Le « Nouveau Front populaire », qui rassemble les principaux partis de gauche, a dévoilé les mesures-clés de son programme commun de gouvernement en cas d’accession au pouvoir à l’issue des législatives anticipées.

Le

France : Conference de presse Nouveau Front Populaire
5min

Politique

Nouveau Front populaire : la répartition des circonscriptions est bouclée, les partis désignent leurs candidats

Dans la soirée de jeudi, le Parti socialiste, la France insoumise, le Parti communiste et les Ecologistes, ainsi que plusieurs autres petits partis de gauche, ont scellé leur accord, actant la naissance du Nouveau Front populaire pour faire face au Rassemblement National. Dépassées, donc, les querelles sur les répartitions des circonscriptions. Pourtant, plusieurs cas posaient problème.

Le