Présidentielle: Juppé enverra vendredi son parrainage à Fillon

Présidentielle: Juppé enverra vendredi son parrainage à Fillon

Alain Juppé apporte son parrainage à François Fillon car il ne "quitte pas le navire dans la tempête", a-t-il expliqué vendredi...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Alain Juppé apporte son parrainage à François Fillon car il ne "quitte pas le navire dans la tempête", a-t-il expliqué vendredi sur Twitter, quelques jours après avoir définitivement renoncé à la présidentielle en recours du vainqueur à la primaire de la droite en difficulté.

"J'envoie ce matin mon parrainage à François Fillon", a annoncé le maire de Bordeaux sur son compte Twitter.

"Même simple passager, je ne quitte pas le navire dans la tempête", a déclaré l'ex-candidat à la primaire.

François Fillon dispose d'ores et déjà largement du nombre requis de parrainages auprès du Conseil constitutionnel.

"Merci à Alain Juppé de son soutien clair et de son élégance. C'est tous ensemble que nous redresserons le pays", a réagi M. Fillon sur le même réseau social.

Empêtré dans l'affaire des emplois présumés fictifs de ses proches, M. Fillon a toujours écarté l'idée d'un retrait, mais le nom d'Alain Juppé a un moment circulé comme l'un des possibles recours pour le remplacer.

Lundi, Alain Juppé avait enterré cette hypothèse en annonçant "une bonne fois pour toutes" qu'il ne serait pas candidat. Il avait en revanche eu des mots très durs à l'égard de François Fillon.

"Quel gâchis !", avait lancé devant la presse le maire de Bordeaux. "Au lendemain de notre primaire, François Fillon, à qui j'avais immédiatement apporté mon soutien, avait un boulevard devant lui". "Son système de défense fondé sur la dénonciation d'un prétendu complot et d'une volonté d'assassinat politique l'ont conduit dans une impasse", avait-il déploré.

Dans la même thématique

Présidentielle: Juppé enverra vendredi son parrainage à Fillon
6min

Politique

Attal présente son programme et renvoie dos à dos « Nupes » et RN : « Le 30 juin, j’aimerais que les Français me choisissent » 

Ce jeudi 20 juin, le Premier ministre a dévoilé une série de mesures sur le pouvoir d’achat, le travail, la transition écologique ou encore la justice des mineurs, qui seront portées par les candidats de la majorité aux législatives anticipées. Gabriel Attal n’a pas hésité à personnaliser le scrutin, appelant les Français à « le choisir » dès le premier tour.

Le