Présidentielle: les candidats privés de téléphone pour le prochain débat

Présidentielle: les candidats privés de téléphone pour le prochain débat

Les onze candidats à la présidentielle ne pourront pas pianoter sur leurs smartphones pendant le débat organisé par BFMTV et...
Public Sénat

Temps de lecture :

1 min

Publié le

Les onze candidats à la présidentielle ne pourront pas pianoter sur leurs smartphones pendant le débat organisé par BFMTV et CNews le mardi 4 avril, ont indiqué les deux chaînes vendredi, confirmant une information de RTL.

Evoquée lors d'une précédente réunion, l'interdiction des portables a été confirmée vendredi lors d'une réunion entre les chaînes, selon CNews.

"Tous les candidats sont d'accord", a précisé une porte-parole de BFMTV. Les représentants de Marine Le Pen et de Jean-Luc Mélenchon ont confirmé l'information à l'AFP.

Plusieurs médias avaient affirmé que François Fillon, dont la campagne est parasitée par les affaires, était conseillé par des proches via des SMS durant le débat qui l'a opposé lundi soir sur TF1 et LCI à Marine Le Pen, Emmanuel Macron, Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon. Le candidat LR a démenti jeudi avoir reçu de tels SMS pendant le débat.

Dans la même thématique

France : Conference de presse Nouveau Front Populaire
6min

Politique

Le programme des 100 premiers jours du « Nouveau Front populaire » 

Pouvoir d’achat, salaire, énergie, Gaza… Le « Nouveau Front populaire », qui rassemble les principaux partis de gauche, a dévoilé les mesures-clés de son programme commun de gouvernement en cas d’accession au pouvoir à l’issue des législatives anticipées.

Le

France : Conference de presse Nouveau Front Populaire
5min

Politique

Nouveau Front populaire : la répartition des circonscriptions est bouclée, les partis désignent leurs candidats

Dans la soirée de jeudi, le Parti socialiste, la France insoumise, le Parti communiste et les Ecologistes, ainsi que plusieurs autres petits partis de gauche, ont scellé leur accord, actant la naissance du Nouveau Front populaire pour faire face au Rassemblement National. Dépassées, donc, les querelles sur les répartitions des circonscriptions. Pourtant, plusieurs cas posaient problème.

Le