Présidentielle: les maires demandent l’arrêt des baisses de dotation

Présidentielle: les maires demandent l’arrêt des baisses de dotation

Les maires demandent aux candidats à la présidentielle de s'engager sur "un pacte financier" qui acte "l'arrêt de la baisse des...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Les maires demandent aux candidats à la présidentielle de s'engager sur "un pacte financier" qui acte "l'arrêt de la baisse des dotations" de l'Etat aux collectivités pour la durée du quinquennat, dans un manifeste diffusé mercredi.

L'Association des maires de France (AMF) recevra le 22 mars les candidats qui auront réuni les 500 parrainages pour leur proposer "un cadre général d'action", a indiqué son président, François Baroin (LR), au cours d'une conférence de presse.

Un "pacte financier" doit offrir aux élus locaux "la stabilité et la prévisibilité des ressources et des charges" sur la mandature, après plusieurs années de baisse de dotations.

Les maires demandent notamment aux candidats de s'engager à "garantir et moderniser le statut de la fonction publique territoriale", pour mieux associer les collectivités aux décisions concernant leurs agents.

Le renforcement des libertés locales et du dialogue avec l'Etat repose, selon l'AMF, sur le respect du "principe constitutionnel de libre administration des collectivités" et la reconnaissance par l'Etat des collectivités "comme de véritables partenaires".

André Laignel, vice-président PS de l'association, a souligné pour sa part l'importance d'une politique d'aménagement du territoire pour combattre le sentiment d'abandon, notamment en zone rurale. Il a affirmé le rôle des 524.000 conseillers municipaux des 35.400 communes françaises pour faire vivre la démocratie sur le terrain.

Organisée en partenariat avec franceinfo, LCP et Public Sénat, l'audition des candidats doit se faire en présence de plusieurs centaines de maires le 22 mars à la Maison de la radio.

Dans la même thématique

Strasbourg : European Parliament session
6min

Politique

Européennes 2024 : que disent les derniers sondages sur les tendances ?

Jordan Bardella reste toujours loin devant, quand Valérie Hayer peine à contenir la dynamique de Raphaël Glucksmann. Le candidat PS/Place Publique talonne de plus en plus la liste de la majorité présidentielle. Manon Aubry pour LFI progresse un peu, quand François-Xavier Bellamy est plus ou moins stable.

Le