Présidentielle : revivez le meeting de Marine Le Pen à Lille

Présidentielle : revivez le meeting de Marine Le Pen à Lille

La présidente du Front national était  à Lille, ce dimanche, dans une région où elle a réalisé ses meilleurs scores lors des dernières élections régionales, en 2015. Retrouvez toutes les vidéos de son discours
Public Sénat

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Mis à jour le

A un mois du premier tour de la présidentielle, Marine Le Pen poursuit sa campagne avec un meeting à Lille, ville socialiste dans une région où le vote Front national est un des plus forts de France. A suivre en direct sur les chaînes parlementaires.

16h08 : « Le choix que nous avons à faire est un choix de civilisation »

Marine Le Pen : « Le choix que nous avons à faire est un choix de civilisation »
00:38

« Le choix que nous avons à faire est un choix de civilisation. Nous empruntons la voie du mondialisme, nous allons vers la servitude communautariste » assure-t-elle. « Si nous choisissons la patrie, comme je vous le propose, c’est tous ensemble que nous affronterons les défis de la mondialisation, de l’islamisme. »

16h03 : « Emmanuel Macron, c’est le Jean-Claude Van Damme de la politique »

Marine Le Pen: "Macron est le Jean-Claude Van Damme de la politique"
00:37

Marine Le Pen s’en est prise à son rival direct, le « filandreux » Emmanuel Macron, le comparant à Jean-Claude Van Damme. « On ne comprend rien à ce qu’il dit mais quand on comprend, ça fait peur. »  

15h55 : « Nous voulons une France qui se transmet »

Marine Le Pen défend "une école où tous les enfants apprennent à respecter la France"
01:06

« Les petits Français apprendront à maitriser leur langue »  affirme-t-elle. « L’école aura pour mission de bâtir le socle de l’assimilation républicaine (…) nous voulons une France qui se transmet. Une  France qui transmet est celle d’une école où le maître est respecté, où l’uniforme évitera la concurrence des marques, où le même enseignement  est dispensé à tous. »  

« Nous plaidons pour la diversité humaine (…) leur droit inaliénable à rester eux-mêmes. »

15h52 : Le Pen dénonce  les « frontières à l’intérieur même de notre pays »

Marine Le Pen : "Un pays qui n'a pas de contours, n'a pas de conteurs"
01:30

Marine Le Pen évoque aussi les « frontières à l’intérieur même de notre pays » soulignant « les grillages de 6 mètres de haut à Calais » ou les « interminables palissades de Grande-Synthe. »  

15h50 : « Aux mondialistes, nous refusons de vivre dans leur monde »

« Aux mondialistes, nous refusons de vivre dans leur monde, sans patrie. » Selon elle, c’est le « règne du laisser aller, laisser passer, laisser faire (…) Leur vraie patrie, c’est le marché planétaire de masse. »

15h42 : « Nous pensons que la culture fait notre humanité »

« En matière économique, l’accumulation du vice produit du vice et non de la vertu. Ecoutez-les, les mondialistes, ils clament que l’économie rapproche les personnes quand la culture les isole. Nous pensons que la culture fait notre humanité. »

« Ce que demandent les Français, c’est de vivre chez eux comme des Français. »

15h41 : « Un appel à la rébellion »

Marine Le Pen: "Mon message est un appel à l'émancipation"
00:29

« Mon message est un appel à l’émancipation, à la libération, à la rébellion contre les féodalités qui veulent nous placer sous le joug du tout économique ou du tout religieux. Un appel à tous les patriotes. »

15h40 : « Remettre de l’ordre en outre-mer »

Marine Le Pen : "Je nommerai un ministre d'Etat de l'Outre mer"
00:50

« La Guyane va mal (…)  J’y étais. J’ai vu et j’ai compris que nos compatriotes de Guyane n’en peuvent plus de l’immigration illégale (…) A tous les Français d’outre-mer, je dis qu’il est grand temps d’y remettre de l’ordre (...) je nommerai un ministre d'Etat de l'outre-mer. »

15h35 : « Notre système social doit être remis en ordre »

Marine Le Pen: "Notre système social ne doit pas être détruit"
00:30

« Notre système social doit être remis en ordre. Moderniser, améliorer mais certainement pas le détruire. Moderniser, nous le ferons en 5 ans ».

15h33 : « Messieurs Fillon et Macron sont des rouages d’intérêts commerciaux »

Marine Le Pen: "Messieurs Fillon et Macron sont les courroies de transmission de la finance"
01:34

15h30 : pour une « identité économique française »

Marine Le Pen défend "l'Etat patriote"
00:40

« J'engagerai la France sur la voie du patriotisme économique, pour nos petites entreprises, pour nos exploitations agricoles (...)  L’Etat que je construirai sera aux cotés des entreprises, aux cotés des travailleurs pour produire français » assure-t-elle, prônant une « identité économique française. »

« J’engagerai la France dans la voie du patriotisme économique » assure Marine Le Pen, rappelant sa volonté de supprimer la loi El Khomri mais aussi l’amnistie pour les arriérés du RSI. « Je demanderai aux grands groupes de payer leurs impôts en France, sous peine d’être privés des marchés publics de l’Etat. »

Marine Le Pen: "J'abrogerai la loi El Khomri"
00:14

15h27 : « Je veux que notre Constitution retrouve toute sa signification »

Marine Le Pen: "je veux que notre Constitution retrouve sa signification"
00:24

15h25 : Charge contre les médias

« Parmi la poignée de grands patrons qui possèdent les médias, la plupart roulent pour Emmanuel Macron. Y compris France Télévisions ! Et tant pis pour ceux qui payent la redevance. »

« Je suis libre. Libre de vous défendre vous (…) je suis une femme libre qui n’a aucun média à remercier, aucun grand groupe. »

15h20 : Proportionnelle en vue

« Les Français n’en peuvent plus de voter et ne pas être représentés dans la maison du peuple » explique-t-elle, promettant un système proportionnel avec une « prime pour la majorité. »

15h17 : « Nous ne voulons pas des migrants de Mme Merkel »

Marine Le Pen : "Nous ne voulons pas des migrants de Madame Merkel"
00:42

« Nous ne voulons pas des migrants de Mme Merkel » affirme-t-elle sous les bravos. « Nous en voulons pas de l’immigration économique. »

15h15 : Violente charge contre l’Union européenne

La présidente du FN s’est longuement attaquée à l’Union européenne qui veut « interdire le patriotisme. » Elle a ainsi vivement critiqué les « oligarques qui nous administrent comme si nous étions leur colonies. »

15h10 : « Nos deux principaux adversaires sont le système »

Marine Le Pen : "Nos deux concurrents sont le système"
01:12

« Notre combat est celui de notre identité et donc de notre souveraineté » a expliqué Marine Le Pen. Nous sommes ici pour réveiller la conscience nationale. Nous voulons retrouver l’indépendance  de la nation. Dans cette élection, il ya les gens du système et nous. Ils professent un discours de soumission, d’abandon et de trahison, » affirme-t-elle.

« Va ton poursuivre avec l’oligarchie ou va-t-on remettre le gouvernement au service exclusif du peuple français ? »

« Nos deux principaux adversaires ont été au pouvoir, ils ont un bilan très mauvais, leur propos sont souvent flous, changeants. Ce sont le système. Les deux veulent davantage d’Union européenne. Les deux veulent donc encore moins de souveraineté nationale. »

15h05 : Hommage au Nord

Marine Le Pen: "Cette terre du Nord si chère à mon coeur"
01:39

Pour son introduction, Marine Le Pen a d’abord rendu hommage à la région. « Une terre heureuse, laborieuse, pétrie de la sueur des mineurs » lance-t-elle, rappelant aussi « la lueur vacillante (…) devenue flamme » à Hénin-Beaumont lorsque Steeve Briois devint le maire de cette ville du Pas-de-Calais.

Dans la même thématique

Présidentielle : revivez le meeting de Marine Le Pen à Lille
6min

Politique

Attal présente son programme et renvoie dos à dos « Nupes » et RN : « Le 30 juin, j’aimerais que les Français me choisissent » 

Ce jeudi 20 juin, le Premier ministre a dévoilé une série de mesures sur le pouvoir d’achat, le travail, la transition écologique ou encore la justice des mineurs, qui seront portées par les candidats de la majorité aux législatives anticipées. Gabriel Attal n’a pas hésité à personnaliser le scrutin, appelant les Français à « le choisir » dès le premier tour.

Le