Présidentielle : Transparency invite les candidats à s’engager contre la corruption

Présidentielle : Transparency invite les candidats à s’engager contre la corruption

L'association Transparency France dresse un bilan "globalement positif" des actions en faveur de la transparence de la vie...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

L'association Transparency France dresse un bilan "globalement positif" des actions en faveur de la transparence de la vie publique depuis le début du quinquennat, et invite les candidats à la présidentielle à s'engager à favoriser la transparence et la lutte contre la corruption.

Des "avancées majeures" ont été "obtenues sur plusieurs sujets importants, tels que la prévention des conflits d'intérêts, la lutte contre la délinquance économique et la protection des lanceurs d'alerte", écrit-elle dans un communiqué diffusé lundi.

Transparency salue notamment la publication des patrimoines des décideurs publics en début et en fin de mandat ou la limitation du cumul des mandats, qui doit entrer en vigueur en 2017.

"La lutte contre la fraude fiscale produit aussi ses premiers résultats", grâce notamment au renforcement de l'arsenal législatif qui a permis des redressements fiscaux et des sanctions d'un montant record en 2015, écrit-elle. Le quinquennat a notamment été marqué par l'affaire Jérôme Cahuzac, l'ex-ministre du budget condamné pour fraude fiscale.

Enfin, "l'adoption d'un dispositif complet et solide de protection des lanceurs d'alerte contribue de façon significative à hisser la France au niveau des meilleurs standards internationaux en la matière".

Selon l'association toutefois, ces "avancées" ne suffiront pas "à répondre à l'ensemble des enjeux de la lutte contre la corruption". Des "réformes ambitieuses" doivent notamment être menées pour mieux encadrer le lobbying et le financement de la vie politique, souligne-t-elle.

Transparency appelle les candidats à la présidentielle "à s'engager dès maintenant sur des propositions concrètes pour favoriser la participation citoyenne, faire la lumière sur le lobbying, encadrer le financement politique ou renforcer l'intégrité des décideurs publics".

Transparency France est la section française de cette association internationale de lutte contre la corruption et les conflits d'intérêts.

Dans la même thématique

Brussels Special European Council – Emmanuel Macron Press Conference
3min

Politique

Élections européennes : avant son discours de la Sorbonne, l’Élysée se défend de toute entrée en campagne d’Emmanuel Macron

Ce jeudi 25 avril, le président de la République prononcera un discours sur l’Europe à la Sorbonne, sept ans après une première prise de parole. Une façon de relancer la liste de Valérie Hayer, qui décroche dans les sondages ? L’Élysée dément, affirmant que ce discours n’aura « rien à voir avec un meeting politique ».

Le

Présidentielle : Transparency invite les candidats à s’engager contre la corruption
8min

Politique

IA, simplification des formulaires, France Services : Gabriel Attal annonce sa feuille de route pour « débureaucratiser » les démarches administratives

En déplacement à Sceaux ce mardi dans une maison France Services, quelques minutes seulement après avoir présidé le 8e comité interministériel de la Transformation publique, le Premier ministre a annoncé le déploiement massif de l’intelligence artificielle dans les services publics, ainsi que la simplification des démarches. Objectif ? Que « l’Etat soit à la hauteur des attentes des Français ».

Le

Brussels Special European Council – Renew Europe
10min

Politique

Européennes 2024 : avec son discours de la Sorbonne 2, Emmanuel Macron « entre en campagne », à la rescousse de la liste Hayer

Emmanuel Macron tient jeudi à la Sorbonne un discours sur l’Europe. Si c’est le chef de l’Etat qui s’exprime officiellement pour « donner une vision », il s’agit aussi de pousser son camp, alors que la liste de la majorité patine dans les sondages. Mais il n’y a « pas un chevalier blanc qui va porter la campagne. Ce n’est pas Valérie Hayer toute seule et ce ne sera même pas Emmanuel Macron tout seul », prévient la porte-parole de la liste, Nathalie Loiseau, qui défend l’idée d’« un collectif ».

Le