Primaire de la gauche: les principales propositions de Valls

Primaire de la gauche: les principales propositions de Valls

Voici les principales propositions du programme de Manuel Valls présenté mardi pour la campagne de la primaire de la gauche.EUROPE
Public Sénat

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Mis à jour le

Voici les principales propositions du programme de Manuel Valls présenté mardi pour la campagne de la primaire de la gauche.

EUROPE

- "Pause" dans l'élargissement de l'UE, rejet définitif de l'entrée de la Turquie

- "Lourde taxe" sur tout produit importé violant les règles sociales et environnementales européennes

- contrôle des investissements étrangers sur le territoire européen dans les domaines stratégiques

- "conférence de refondation" du projet européen, idéalement à 27, mais sinon avec les États volontaires, dont l'Allemagne.

- grand plan d’investissement public et privé en Europe avec la création d’un livret d’épargne européen pour le financer

- salaire minimum en Europe d'au moins 60% du salaire médian de chaque pays

Manuel Valls
Manuel Valls
AFP

- Impôt sur les sociétés: mise en place d'un "corridor" européen, avec un niveau minimum et un maximum

- Les multinationales du numérique seront spécialement taxées dans les pays où elles réalisent leurs chiffre d'affaires

SÉCURITÉ, DÉFENSE, JUSTICE

- création au minimum de 1.000 emplois par an de policiers et de gendarmes. 2,5 milliards d'euros d'investissements matériels pendant le quinquennat

- porter à 2% du PIB les dépenses de défense d'ici 2025

- création de 10.000 places de prison supplémentaires

INSTITUTIONS

- diminution du nombre de parlementaires. Amélioration du statut et des indemnités des élus locaux

- limitation de l'article 49-3 aux textes budgétaires

- charte de la laïcité adossée à la Constitution

FINANCES PUBLIQUES

- provisionner 15 milliards d'euros sur le quinquennat en cas de coup dur

- maintien du déficit public sous les 3%, mais pas d'objectif de retour à l'équilibre budgétaire.

- hausse globale des dépenses publiques de l’ordre de 2,5% par an, mais moins rapide que la croissance (hypothèse de 1,9% par an) plus l'inflation

- définir en début de quinquennat les choix fiscaux dans des domaines clés

- "poursuite de la baisse" des prélèvements obligatoires, notamment pour les classes moyennes et populaires

ENTREPRISES

- tout créateur aura le droit à un prêt significatif de l’État à taux zéro, sans remboursement pendant les premières années.

POUVOIR D'ACHAT

- rétablissement de la défiscalisation des heures supplémentaires

- hausse de la prime d'activité

- hausse du minima retraite de 10%

SOCIAL ET SANTE

- création d'un "revenu décent" fusionnant les minimas sociaux, d'environ 800 euros par mois. Ce nouveau droit sera financé par la branche famille de la Sécu

- suppression du numerus clausus pour les étudiants en médecine

ÉDUCATION, FORMATION, SOCIÉTÉ ET CITOYENNETÉ

- service civique obligatoire de six mois

- hausse du salaire des enseignants

- un milliard d'euros supplémentaire par an pour les universités

- 400 à 500 heures de formation de droit pour tous les jeunes sans formation ou chômeur en reconversion

- diviser par deux en cinq ans l'écart salarial hommes-femmes

FONCTION PUBLIQUE, COLLECTIVITÉS TERRITORIALES

- L’enveloppe d’un milliard d’euros dédiée aux investissements locaux sera doublée

ENVIRONNEMENT ET ÉNERGIE

- "consolider un secteur nucléaire sécurisé", en fermant ou en prolongeant la vie des centrales "selon un calcul économique clair"

Dans la même thématique

Operation Wuambushu a Mayotte : Demolition en cours d’un vaste bidonville – Operation Wuambushu in Mayotte: Ongoing demolition of a vast slum
8min

Politique

« Mayotte place nette » : « La première opération était de la communication et la deuxième sera de la communication », dénonce le sénateur Saïd Omar Oili

Le gouvernement a annoncé ce mardi 16 avril le lancement du dispositif « Mayotte place nette », un an après le maigre bilan de l’opération baptisée « Wuambushu ». Saïd Omar Oili, sénateur de Mayotte, regrette le manque de communication du gouvernement avec les élus du département et met en doute l’efficacité de ce « Wuambushu 2 ».

Le

Paris : Question time to the Prime Minister Gabriel Attal
6min

Politique

100 jours à Matignon : « La stratégie Attal n’a pas tenu toutes ses promesses », analyse Benjamin Morel

Le Premier ministre marquera jeudi le passage de ces cent premiers jours au poste de chef du gouvernement. Si Gabriel Attal devait donner un nouveau souffle au deuxième quinquennat d’Emmanuel Macron, sa stratégie n’est néanmoins pas payante car il « veut en faire trop sans s’investir fortement sur un sujet », selon Benjamin Morel, maître de conférences en droit public.

Le

ILLUSTRATION : Carte Electorale
4min

Politique

Elections européennes 2024 : comment se déroule le scrutin ?

Tous les citoyens des pays de l’Union Européenne ne votent pas au même moment. Du 6 au 9 juin, ils se rendront aux urnes pour élire 720 députés au Parlement européen. Public Sénat vous explique tout sur ce scrutin, essentiel pour l’avenir de l’Europe.

Le