Primaire du PS: Urvoas soutient Valls

Primaire du PS: Urvoas soutient Valls

Le ministre de la Justice, Jean-Jacques Urvoas, a apporté vendredi son soutien à Manuel Valls, estimant qu'il était le seul...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Le ministre de la Justice, Jean-Jacques Urvoas, a apporté vendredi son soutien à Manuel Valls, estimant qu'il était le seul candidat de la primaire organisée par le PS à avoir une "stature d'homme d'Etat".

"Ce n'est pas parce qu'on veut être candidat qu'on est un bon candidat, je pense qu'être candidat ça ne s'improvise pas. Manuel Valls me paraît être le seul qui a une stature reconnue d'homme d'Etat", a déclaré à l'AFP le garde des Sceaux, en marge d'une visite en Nouvelle-Calédonie.

"Il est, dans les candidats qui ont été déclarés, celui qui est le mieux à même d'exercer la fonction suprême", a-t-il également estimé.

Proche de l'ancien Premier ministre, Jean-Jacques Urvoas a notamment mis en avant "l'expérience forgée dans un moment particulier de l'histoire de notre pays, (quand) il a fait face à cette vague d'attentats avec sang-froid, avec le souci de l'intérêt général, sans jamais perdre de vue les éléments de protection et de liberté publique".

"Manuel Valls incarne ce que la gauche peut apporter de mieux au pays. Je le soutiendrai par amitié et par lucidité politique", a-t-il également indiqué à la radio locale RRB, au lendemain de la clôture du dépôt des candidatures à la primaire.

Dans la même thématique

FRANCE–EUROPEAN PARLIAMENT-ELECTION
14min

Politique

Européennes 2024 : tout savoir sur les « petites » listes

A côté des grosses machines électorales, elles existent difficilement dans les médias traditionnels, misant plutôt sur les réseaux sociaux. Entre une flopée de listes écologistes, des listes souverainistes et des micros partis, tour d’horizon de ces listes qui devraient avoir le plus grand mal à avoir des eurodéputés, mais dont la présence est loin d’être neutre pour le scrutin du 9 juin.

Le

Migration Europe
6min

Politique

Pacte européen asile et migration : qu'ont voté les eurodéputés français ?

Soutenu par les sociaux-démocrates et la droite européenne, le pacte asile et migration a été adopté au Parlement européen. Mais, contrairement à leurs collègues des autres États membres, Raphaël Glucksmann et François-Xavier Bellamy – têtes de liste socialiste et Les Républicains – se sont opposés au texte.

Le