Primaire: pour Bartolone, les ministres doivent prendre position

Primaire: pour Bartolone, les ministres doivent prendre position

Le président de l'Assemblée nationale Claude Bartolone (PS), soutien de Manuel Valls dans la primaire organisée par son parti, a...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Le président de l'Assemblée nationale Claude Bartolone (PS), soutien de Manuel Valls dans la primaire organisée par son parti, a dit mardi ne pas "comprendre" que certains ministres ne prennent pas publiquement position pour ce scrutin.

"Je ne comprends pas... Lorsqu'on est responsable politique, il faut savoir s'exprimer", a-t-il lancé sur France 3, sans citer quiconque. Des membres du gouvernement comme Ségolène Royal, qui ne cache pas ses sympathies pour Emmanuel Macron, ou Stéphane Le Foll, proche de François Hollande, n'ont pas affiché de préférence à ce stade.

"Quel que soit le résultat de cette primaire, ou après de l'élection présidentielle, je pense qu'il est bon que chacun puisse dire les raisons qui l'amènent à faire un choix", a insisté ce député de Seine-Saint-Denis, candidat à un neuvième mandat en juin.

Et de réaffirmer qu'il avait "choisi de soutenir la candidature de Manuel Valls, parce que c'est un homme qui sait ce que peut être et ce que doit être la pratique de l'État".

"Nous ne sommes pas dans un monde de Bisounours. Demain, le président de la République aura à négocier avec Xi Jinping pour la Chine, M. Trump pour les États-Unis, Mme Merkel, pour permettre d'avoir un débat, une confrontation, pour faire bouger, et changer l'Europe (...) Dans ce monde encore - hélas - trop menacé par le terrorisme et l'insécurité, c'est utile d'avoir quelqu'un qui a son expérience" de ministre de l'Intérieur et chef du gouvernement, a fait valoir M. Bartolone.

Dans la même thématique

Primaire: pour Bartolone, les ministres doivent prendre position
7min

Politique

Européennes : « La tentation d’un pacte brun, à la fois sur l’écologie et les idéologies, nous menace », alerte l’écologiste David Cormand

Dans la dernière ligne droite de la campagne des européennes, trois candidats, chacun à la seconde place de leur liste, sont venus sur le plateau d’Extra Local : Céline Imart pour la liste LR, David Cormand pour la liste des Ecologistes et Guillaume Peltier pour Reconquête. Ils se sont exprimés notamment sur l’immigration, la future présidence de la Commission européenne ou le nucléaire.

Le

French Prime Minister Gabriel Attal visit in Valence
7min

Politique

Délinquance des mineurs : après l’avoir supprimée, le gouvernement veut réintroduire la comparution immédiate

Un peu plus d’un mois après ses annonces destinées à « renouer avec les adolescents et juguler la violence », Gabriel Attal a esquissé des nouvelles pistes sur la justice pénale des mineurs qu’il souhaite voir intégrer dans un projet de loi d’ici la fin de l’année, notamment la possibilité d’être jugé à partir de 16 ans en comparution immédiate. Une procédure qui avait été supprimée lors de la réforme de la justice pénale des mineurs en 2021.

Le