Primaire: Rivasi “favorable” à un rapprochement avec Hamon en cas de victoire

Primaire: Rivasi “favorable” à un rapprochement avec Hamon en cas de victoire

Michèle Rivasi, finaliste de la primaire EELV, s'est dite jeudi "favorable" à un rapprochement avec Benoît Hamon s'il remporte la...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Michèle Rivasi, finaliste de la primaire EELV, s'est dite jeudi "favorable" à un rapprochement avec Benoît Hamon s'il remporte la primaire organisée par le PS, et ce même avant le premier tour de l'élection présidentielle.

La députée européenne, qui avait à plusieurs reprises souligné son opposition à toute alliance avec le PS, a invité "les militants socialistes à choisir" Benoît Hamon pour "qu'il offre un projet d'avenir à la France", dans un tweet publié mercredi soir.

Précisant qu'elle ne voterait pas elle-même à la primaire (22-29 janvier), Mme Rivasi a estimé qu'il faudrait "discuter" avec M. Hamon s'il remporte le scrutin.

"Je suis favorable à ça", a-t-elle indiqué à l'AFP jeudi, invoquant sa "peur de ne pas être au deuxième tour", et estimant que M. Hamon était "le plus à même de rassembler" la gauche.

Elle a affirmé que Yannick Jadot, vainqueur de la primaire EELV et candidat du parti pour la présidentielle, était "sur la même position" qu'elle et "préfère" Benoit Hamon, le "plus écolo-compatible" des candidats.

Les deux candidats se sont envoyés des signaux ces derniers jours, Yannick Jadot invitant lundi Benoît Hamon à le rejoindre s'il ne l'emportait pas en janvier, alors que ce dernier répondait mardi "n'avoir jamais été aussi proche", "sur le fond", du candidat EELV.

Dans la même thématique

France Macron
10min

Politique

Européennes : comment l’accord entre l’UDI et Renaissance se « deale » au plus haut niveau

Ce sera officiel lors d’un conseil national de l’UDI, le 23 mars, mais le principe a été acté au plus au niveau. Le parti centriste va faire liste commune avec Renaissance pour les élections européennes. Emmanuel Macron a reçu en début d’année le sénateur Hervé Marseille, patron de l’UDI, pour conclure l’accord. Reste à définir les places sur la liste. Pour l’UDI, le nom de l’ex-sénatrice Valérie Létard est cité…

Le