Prix de l’énergie : Pour Laurence Boone « la Russie essaye de faire plier nos populations »

Prix de l’énergie : Pour Laurence Boone « la Russie essaye de faire plier nos populations »

Au moment où la crise énergétique met à mal le pouvoir d’achat des Européens et où la présidente de la commission européenne Ursula von der Leyen propose de plafonner les prix du gaz russe, Laurence Boone est l’invitée de l’émission « ici l’Europe ». Au micro de Marie Brémeau et de Caroline de Camaret, la secrétaire d’Etat chargée de l’Europe dénonce la stratégie de Russes qui se servent du prix des énergies fossiles pour fragiliser les démocraties européennes.
Public Sénat

Par Ici l'europe

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Pour Laurence Boone, en attaquant l’Ukraine « la Russie a non seulement créé une catastrophe humanitaire, mais elle a aussi attaqué nos systèmes démocratiques » et aujourd’hui elle se sert du prix du gaz comme arme de déstabilisation des opinions publiques.

"La Russie fait le "yo-yo" avec le prix du gaz à travers le gazoduc « Nord Stream » pour faire plier nos populations", Laurence Boone

Autocratie contre démocratie

Pour la secrétaire d’Etat chargée de l’Europe « la Russie sait très bien ce qu’elle fait. Elle fait monter le prix du gaz, elle fait le yo-yo avec le prix du gaz à travers le gazoduc « Nord Stream » pour nous pénaliser ; pour faire plier nos populations ; et c’est vraiment une guerre de son autocratie, contre nos démocraties. »

Pour Laurence Boone, il est urgent d’agir en limitant les hausses. Pour la ministre face à l’attitude des Russes on doit « protéger les populations, parce qu’on veut gagner cette guerre démocratique. Pour ça nous avons bloqué les prix du gaz et de l’électricité. Ensuite il y a une réaction européenne pour s’assurer que tout le monde ait de l’énergie cet hiver, et puis il y a une accélération de la transition énergétique pour sortir de cette dépendance avec la Russie. […] Ce qu’il faut garder en tête c’est que la Russie essaye de nous affaiblir : « nous démocraties » et « nous démocraties » il faut qu’on soit le plus résilient le plus fort possible. »

Priver les Russes d’une manne financière

Pour la ministre en charge de l’Europe, l’idée lancée par Ursula von der Leyen de plafonner unilatéralement le prix du gaz Russe vise deux objectifs, le premier « baisser les prix, et vous savez que les prix de l’électricité sont liés au prix du gaz en Europe. Et de diminuer les revenus qui vont vers la Russie. » Pour Laurence Boone : « Si on leur dit « puisque vous faites joujou avec le gaz : un jour je vous en passe, un jour je ne vous en passe pas » nous en fait on va payer que « ça », du coup on va les priver d’une manne financière : c’est vraiment l’objectif. » conclut-elle.

Dans la même thématique

France New Parliament
7min

Politique

Cafouillages à l’Assemblée nationale pour l’attribution des postes clés

Les députés procèdent ce vendredi à la nomination des membres du « Bureau » de l’Assemblée nationale, la plus haute autorité au Palais Bourbon. Un premier tour du scrutin visant à faire élire six vice-présidents a été annulé à cause du trop grand nombre de bulletins de vote recueillis au moment du dépouillement.

Le

Ursula Von Der Leyen Elected President of the European Commission for the Second Time, Strasbourg, Gallia – 18 Jul 2024
7min

Politique

Qu’est-ce que le « commissaire à la Méditerranée » qu’Ursula von der Leyen propose ?

Ursula von der Leyen vient d’être confortée par les députés européens pour un second mandat à la tête de la Commission. Dans son programme pour les 5 ans à venir, elle s'est engagée à créer un portefeuille de commissaire, séparé, dédié à la Méditerranée. Un premier pas timide pour renforcer les liens fragiles et distendus entre l’Union européenne et les pays de cette région

Le

Paris: Yael Braun-Pivet reelected National Assembly presiden
6min

Politique

Yaël Braun-Pivet réélue au perchoir : « Il faut que tout change pour que rien ne change », observent les sénateurs

Malgré un revers électoral aux dernières législatives, la candidate de la majorité sortante, Yaël Braun-Pivet a été réélue à la présidence de l’Assemblée nationale. Au Sénat, la gauche évoque « un hold-up démocratique ». Chez les LR et les centristes, c’est le soulagement de ne pas voir un membre du Nouveau Front Populaire qui domine.

Le