Profanation de Westhoffen: Castaner annonce la création d’un “office national de lutte contre la haine”

Profanation de Westhoffen: Castaner annonce la création d’un “office national de lutte contre la haine”

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a annoncé mercredi la création au sein de la gendarmerie d'un "office national de...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a annoncé mercredi la création au sein de la gendarmerie d'un "office national de lutte contre la haine", lors d'une visite du cimetière juif alsacien de Westhoffen où 107 tombes ont été profanées.

"J'ai décidé ce matin, en lien avec le directeur général de la gendarmerie nationale, de créer auprès de lui (...) un office national de lutte contre la haine", a-t-il déclaré, accompagné de l'ancien président du Conseil constitutionnel Jean-Louis Debré, dont plusieurs aïeux sont inhumés dans ce cimetière.

Cet office "sera chargé de coordonner pour la gendarmerie nationale à la fois l'enquête (sur cette profanation) pour que tous les moyens soient mobilisés, mais aussi l'ensemble des enquêtes sur les actes antisémites, antimusulmans, antichrétiens que nous connaissons sur notre territoire en zone gendarmerie", a poursuivi le ministre de l'Intérieur.

"Il sera chargé aussi d'accompagner l'ensemble des acteurs de tous les territoires et de faire le lien avec la police, la justice, pour que les auteurs de ces actes ignobles soient condamnés", a-t-il dit.

Avec la profanation du cimetière de Westhoffen (Bas-Rhin), "c'est la République qui est profanée", a souligné Christophe Castaner après avoir longuement parcouru les allées de ce cimetière juif du XVIe siècle, dont plus d'une centaine de tombes ont été retrouvées mardi maculées de croix gammées, tracées à la peinture noire.

Outre les sépultures de la famille Debré, ce cimetière abrite aussi celles des familles de Karl Marx ou de l'ancien président du Conseil socialiste Léon Blum.

L'Alsace est confrontée depuis plusieurs mois à une multiplication de graffitis et dégradations à caractère antisémite et/ou raciste.

Avant Westhoffen, 96 tombes du cimetière juif de Quatzenheim, situé à une dizaine de kilomètres, avaient été couvertes de tags antisémites le 19 février. Auparavant, le 11 décembre 2018, le cimetière israélite de Herrlisheim, au nord-est de Strasbourg, avait également été visé. Le ou les auteurs de ces profanations n'ont pas encore été interpellés.

Dans la même thématique

Operation Wuambushu a Mayotte : Demolition en cours d’un vaste bidonville – Operation Wuambushu in Mayotte: Ongoing demolition of a vast slum
8min

Politique

« Mayotte place nette » : « La première opération était de la communication et la deuxième sera de la communication », dénonce le sénateur Saïd Omar Oili

Le gouvernement a annoncé ce mardi 16 avril le lancement du dispositif « Mayotte place nette », un an après le maigre bilan de l’opération baptisée « Wuambushu ». Saïd Omar Oili, sénateur de Mayotte, regrette le manque de communication du gouvernement avec les élus du département et met en doute l’efficacité de ce « Wuambushu 2 ».

Le

Paris : Question time to the Prime Minister Gabriel Attal
6min

Politique

100 jours à Matignon : « La stratégie Attal n’a pas tenu toutes ses promesses », analyse Benjamin Morel

Le Premier ministre marquera jeudi le passage de ces cent premiers jours au poste de chef du gouvernement. Si Gabriel Attal devait donner un nouveau souffle au deuxième quinquennat d’Emmanuel Macron, sa stratégie n’est néanmoins pas payante car il « veut en faire trop sans s’investir fortement sur un sujet », selon Benjamin Morel, maître de conférences en droit public.

Le

ILLUSTRATION : Carte Electorale
4min

Politique

Elections européennes 2024 : comment se déroule le scrutin ?

Tous les citoyens des pays de l’Union Européenne ne votent pas au même moment. Du 6 au 9 juin, ils se rendront aux urnes pour élire 720 députés au Parlement européen. Public Sénat vous explique tout sur ce scrutin, essentiel pour l’avenir de l’Europe.

Le