Propos polémiques de Mgr de Moulins-Beaufort : « L’incident est clos », pour Gérald Darmanin

Propos polémiques de Mgr de Moulins-Beaufort : « L’incident est clos », pour Gérald Darmanin

Interrogé sur le rapport de la commission Sauvé sur la pédocriminalité dans l’Eglise, le ministre de l’Intérieur a évoqué « les propos malheureux » du président de la Conférence des évêques de France et rappelle que le secret de la confession ne peut être gardé lorsqu’il s’agit d’un crime.
Public Sénat

Par Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

« Quelles suites donnerez-vous aux propositions adressées à l’Etat ? » Aux questions d’actualité au gouvernement du Sénat, Hervé Gillé (PS) est revenu sur les conclusions accablantes de la commission Sauvé, qui fait état 330 000 mineurs agressés sexuellement au sein de l’Eglise depuis 1950.

Le ministre de l’Intérieur a d’abord salué « le courage de l’Eglise de France d’avoir commandé cet excellent rapport […] Il y a bien des institutions qui accueillent des enfants qui ne l’ont pas fait », a-t-il souligné.

La semaine dernière, dans la foulée de la remise de ce rapport, le président de la conférence des évêques de France, Mgr Éric de Moulins Beaufort avait suscité une polémique en affirmant sur franceinfo, que « le secret de la confession s’impose à nous et en cela, il est plus fort que les lois de la République. »

Une déclaration qui lui a valu une convocation place Beauvau, mardi. « Mgr Éric de Moulins Beaufort a eu des propos malheureux. Je l’ai invité à venir s’expliquer puisque, évidemment, il n’y a jamais, pour aucun culte, pour aucune section d’opinion ou de croyance en France, de lois supérieures à celles de la République. Le président de la conférence des évêques de France a exprimé ses regrets pour cette phrase. L’incident est clos », a-t-il expliqué.

En ce qui concerne le devenir des recommandations du rapport Sauvé, le ministre indique vouloir « accompagner l’Eglise vers le chemin de la réparation ». En ce qui concerne la responsabilité de la personne morale de l’Eglise de France, « qui pose des questions financières de responsabilités très fortes », « nous sommes à ses côtés pour pouvoir juridiquement accompagner l’Eglise vers cette responsabilité financière ».

Enfin, au sujet du secret de la confession protégée par le secret professionnel, Gérald Darmanin a rappelé qu’en droit français, il existe bien des « exceptions » à ce secret professionnel notamment, lorsqu’il s’agit « de crimes sur les enfants ». « Lorsqu’on est en connaissance d’un crime qui vient d’être commis, évidemment, le secret de la confession ne peut pas être gardé, et les personnes qu’elles soient, clercs ou laïcs doivent les dénoncer à la justice.

 

Dans la même thématique

Belgium Europe Migration
7min

Politique

Parlement européen : quels sont les grands textes adoptés depuis 2019 ?

Entre le Covid et la guerre en Ukraine, la mandature 2019-2024 a dû subir et réagir à de grands bouleversements. Pacte vert, plan de relance, sanctions à l’égard de la Russie ou encore soutien à l’Ukraine… A l’aube du renouvellement du Parlement européen, retour sur les grands dossiers adoptés ces 5 dernières années au Parlement européen.

Le

FRANCE–EUROPEAN PARLIAMENT-ELECTION
14min

Politique

Européennes 2024 : tout savoir sur les « petites » listes

A côté des grosses machines électorales, elles existent difficilement dans les médias traditionnels, misant plutôt sur les réseaux sociaux. Entre une flopée de listes écologistes, des listes souverainistes et des micros partis, tour d’horizon de ces listes qui devraient avoir le plus grand mal à avoir des eurodéputés, mais dont la présence est loin d’être neutre pour le scrutin du 9 juin.

Le