PS: Dray “souhaite mener la bataille des Européennes”

PS: Dray “souhaite mener la bataille des Européennes”

L'ancien député PS de l'Essonne Julien Dray "souhaite mener la bataille des Européennes au nom des socialistes et créer un...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

L'ancien député PS de l'Essonne Julien Dray "souhaite mener la bataille des Européennes au nom des socialistes et créer un collectif rassembleur autour de ce projet", affirme-t-il dans un entretien dimanche au Parisien.

"Oui, je souhaite mener cette bataille au nom des socialistes et créer un collectif rassembleur autour de ce projet", répond M. Dray à la question de savoir s'il serait prêt à s'investir dans la bataille européenne de 2019 pour le PS.

"Il faut mener une bataille politique de conviction. Ces élections européennes seront totalement différentes de toutes celles que nous avons connues auparavant. C’est pourquoi il faut commencer très tôt", poursuit-il.

"Au cœur de ma démarche, il y a la volonté de créer une dotation universelle qui s’impose à tous les pays pour chaque jeune européen à l’âge de 18 ans", indique le conseiller régional francilien. "Ce serait un capital de départ donné à chaque jeune pour faire sa vie comme il l’entend".

"Par ailleurs je propose de faire du droit à l’avortement un droit européen pour chaque femme. Et je veux aussi une règle commune qui s’impose à toute l’économie pour avoir dans les cinq ans une Europe sans Monsanto et sans glyphosate", détaille-t-il.

En matière de politique migratoire, il souligne que "dans les semaines à venir, comme l’a annoncé Olivier Faure", le premier secrétaire du parti, le PS va "proposer une conférence ouverte à toute la gauche européenne pour tenter de construire un programme commun de gestion des flux migratoires".

Dans la même thématique

Salle des fetes de Crepol, ou le jeune Thomas a ete tue, 27 novembre 2023
5min

Politique

Drame de Crépol : pourquoi RN et Reconquête ont des stratégies différentes ?

La mort du jeune Thomas, poignardé lors d’une fête de village à Crépol dans la Drôme a permis aux deux partis d’extrême droite d’envoyer des signaux différents à leur électorat. Comme lors de la dernière campagne présidentielle, Le RN a conforté son image de parti de gouvernement. Quant à Reconquête, le parti d’Éric Zemmour tente d’imposer sa grille de lecture d’un déclin civilisationnelle.

Le

PARIS: EXCUSIF, Philippe Folliot President de l’Alliance centriste apporte son soutient a NKM
7min

Politique

Le sénateur Philippe Folliot candidat aux européennes : « Je défends le bon sens paysan ! »

Le sénateur centriste du Tarn, Philippe Folliot, annonce lancer pour les européennes sa liste « Ruralités, l’avenir dans le bon sens ». Défendant « une Europe qui nous protège plutôt qu’une Europe qui nous contraint », il propose une liste qui « porte une vision positive de l’Europe, mais sous un prisme des territoires et des ruralités ».

Le

Paris: Gerard Larcher elu President du Senat
7min

Politique

Projet de loi immigration : Éric Ciotti au chevet d’une droite sénatoriale de plus en plus agacée par les critiques des députés LR

Le président des LR, Éric Ciotti, était au Sénat mardi matin pour appeler les parlementaires de son parti à « l’unité ». Les critiques des députés LR sur le projet de loi immigration adopté mi-novembre par la majorité sénatoriale de droite et du centre ont nourri un vif agacement au Palais du Luxembourg. Au point que certains hésiteraient même à rompre leur rattachement au parti.

Le