Quand la jeune garde LR harcèle la majorité à l’Assemblée

Quand la jeune garde LR harcèle la majorité à l’Assemblée

Pour eux, l'affaire Benalla a été du pain bénit. La jeune garde turbulente des députés LR élus en 2017 harcèle depuis des mois la majorité, et...
Public Sénat

Par Charlotte HILL

Temps de lecture :

4 min

Publié le

Mis à jour le

Pour eux, l'affaire Benalla a été du pain bénit. La jeune garde turbulente des députés LR élus en 2017 harcèle depuis des mois la majorité, et déconcerte parfois jusqu'à son propre camp.

Ces trentenaires déjà roués, souvent proches de la ligne droitière du président du parti Laurent Wauquiez, ont "compris qu'il y a une injonction implicite dans un groupe d'opposition: +Ouvre-la !+", note Marc Le Fur, vice-président LR de l'Assemblée.

Fabien Di Filippo, Pierre-Henri Dumont, Thibault Bazin, Robin Reda, le plus discret Raphaël Schellenberger, et parmi les rares femmes Emilie Bonnivard...: lorsque l'hémicycle se dégarnit le soir ou en fin de semaine, l'un de ces jeunes loups est souvent là pour dégainer la parole du groupe.

Certains sont devenus des vedettes du théâtre hebdomadaire des questions au gouvernement, à grands renforts de claquages de pupitres et d'invectives. Aurélien Pradié, 32 ans, un exemple parmi d'autres, a ainsi gratifié Edouard Philippe du titre de "chef d’orchestre du Titanic", alors que le Premier ministre s'exprimait sur l'affaire Benalla.

Ce membre du mouvement "Les Populaires" lancé par Guillaume Peltier au sein de LR se voit régulièrement reprocher de "vociférer" par le président LREM de l'Assemblée, François de Rugy. Lui-même revendique un rôle de "pirate en cravate", et affirme hautement sur Twitter qu'"en politique, les gens sages ont généralement quelque chose à cacher".

Emilie Bonnivard le 09 août 2017 à l'Assemblée nationale
Emilie Bonnivard le 09 août 2017 à l'Assemblée nationale
AFP/Archives

Fabien Di Filippo (Moselle), 32 ans et déjà promu secrétaire général adjoint du parti, s'est fait de son côté une spécialité des questions posées en boucle. Sur le projet de loi asile-immigration, la tactique a fait sortir de ses gonds la ministre Jacqueline Gourault, à qui M. Di Filippo demandait sans cesse s'il existait un "plan caché de 40.000 régularisations".

La plupart de ces élus ont été maires très jeunes, à l'instar de Raphaël Schellenberger, plus jeune édile d'Alsace à 28 ans, ou Thibault Bazin, qui devint maire à 23 ans d'une petite ville de Meurthe-et-Moselle. Certains, comme Ian Boucard, ont connu le Palais Bourbon en tant qu'assistants parlementaires.

- Diesel et clopes -

Du côté des ténors LR, ces "jeunes talents" sont salués comme "bons, bosseurs". "Ils ont de l'appétit" et "savent jouer collectif" dans un groupe de "survivants de 2017" qui prépare "l'après-Macron!", déclare à l'AFP Guillaume Larrivé. Plus nuancé, un LR chevronné "regrette dans un sens l'ancien monde, où les partis cadraient avant ces types un peu tout fous".

La ligne jaune est parfois franchie. Robin Reda, 27 ans, porte-parole de Libres!, dirigé par Valérie Pécresse, avait ainsi dû s'excuser après des propos jugés "misogynes" envers Yaël Braun-Pivet, présidente LREM de la commission des Lois. Mais "quand on fait une sottise dans l'opposition, c'est moins grave", juge un de ses collègues LR.

Côté majorité, certains reconnaissent que dans un groupe LR réduit à 103 et qui "n'arrive pas à se positionner", ces jeunes sont efficaces, même si ces "mini-Wauquiez" usent "de vieilles méthodes". "Il y en a que je trouve très réacs pour leur âge", affirme Olivier Véran, ne les trouvant cependant "pas antipathiques".

Damien Abad, vice-président des Républicains, au siège du parti à Paris, le 5 juillet 2017.
Damien Abad, vice-président des Républicains, au siège du parti à Paris, le 5 juillet 2017.
AFP/Archives

Un autre LREM, issu de LR, raille des députés qui "parlent à une niche électorale: des gens qui vivent en milieu rural, ont plus de 65 ans, roulent au diesel et fument des clopes. On ne peut pas bâtir un projet politique juste en se faisant l'écho de mécontentements".

Quand elle pense à l'avenir, cette jeune garde prend exemple sur Damien Abad, arrivé à l'Assemblée en 2012, et aujourd'hui vice-président du parti. Le contre-gouvernement LR ("shadow cabinet"), dont l'annonce est attendue prochainement, pourrait leur donner l'occasion de prendre à leur tour du galon.

Dans la même thématique

L’hémicycle du Sénat
7min

Politique

Aide médicale d’Etat : la majorité sénatoriale divisée sur les conclusions du rapport Stefanini Evin

Un rapport remis lundi au gouvernement balaye l’hypothèse d’une suppression de l’Aide médicale d’Etat (AME), tout en préconisant une réforme du dispositif. Cette étude prend toutefois ses distances avec le chemin tracé par la majorité sénatoriale, qui a fait disparaître l’AME lors de l’examen du projet de loi immigration en novembre, pour lui substituer une aide d’urgence.

Le

TOULOUSE:Nouvelle unite hospitaliere specialement amenagee (UHSA)
3min

Politique

Attentat de Paris : une proposition de loi du Sénat pour fixer une durée de sûreté d’hospitalisation en psychiatrie

L’attentat de Paris commis par un homme souffrant de troubles psychiatriques et qui était soumis à une injonction de soins jusqu’en en avril, relance le débat sur l’irresponsabilité pénale. La sénatrice centriste, Nathalie Goulet a redéposé un texte datant de 2021 qui prévoit pour les personnes ayant été déclarées irresponsables pénalement, une durée de sûreté d’hospitalisation.

Le

Budget : un rapport du Sénat épingle la progression du coût de l’aide médicale d’État
6min

Politique

« L’aide médicale d’État n’apparaît pas comme un facteur d’attractivité » pour l’immigration, selon un rapport commandé par le gouvernement

Considéré comme « un appel d’air » migratoire par la droite sénatoriale, l’aide médicale d’État avait été supprimée dans le cadre du projet de loi immigration avant d’être réintégrée en commission par les députés. Un rapport sur ce dispositif commandé par l’exécutif vient tempérer cette affirmation et juge ce dispositif à destination des étrangers en situation irrégulière « globalement maîtrisé ».

Le