Raphaël Glucksmann (PS-Place publique) propose un “Erasmus pour tous”

Raphaël Glucksmann (PS-Place publique) propose un “Erasmus pour tous”

Raphaël Glucksmann, tête de liste PS-Place publique aux élections européennes, a proposé mardi l'élargissement du programme...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Raphaël Glucksmann, tête de liste PS-Place publique aux élections européennes, a proposé mardi l'élargissement du programme Erasmus à tous les jeunes entre 16 et 25 ans grâce à des bourses finançant des projets, dans le but de créer un "peuple européen".

"Tous les jeunes doivent pouvoir sortir de leur quartier, de leur ville, de leur village et faire l'expérience d'un séjour dans un autre pays de l'Union européenne", propose le candidat PS-Place publique dans un communiqué.

Pour Raphaël Glucksmann, le programme Erasmus, qui permet, principalement à des jeunes, d'étudier ou de se former dans un autre pays européen, est réservé à "une élite".

"Une bourse allant jusqu'à 5.000 euros sera proposée à chaque jeune entre 16 et 25 ans sur la base d'un projet éducatif, de formation, professionnel ou associatif", promet le candidat.

"Tout mettre en œuvre, donc, pour que les ados qui grandissent aujourd'hui en France, en Espagne, en Grèce ou en Estonie aient le sentiment de partager un destin commun qui s'appelle l'Europe", ajoute M. Glucksmann.

Sur LCI mi-avril, il avait qualifié cette proposition de "service civique européen". "C'est impossible de construire une démocratie européenne si les jeunes Européens ne se connaissent pas, ne se croisent pas", avait-il alors expliqué.

"Sur 2014-2020, ce sont 4 millions de personnes à travers l'Union européenne qui sont dans le programme Erasmus +", a indiqué l'agence Erasmus +, sollicitée par l'AFP, précisant que les bourses actuelles "vont jusqu'à 520 euros pour les étudiants et jusqu'à 1.000 euros pour les personnes en formation professionnelle".

Dans la même thématique

Raphaël Glucksmann (PS-Place publique) propose un “Erasmus pour tous”
4min

Politique

« C’est à gerber ! » : les propos d’Emmanuel Macron sur les personnes transgenres ne passent pas auprès de Mélanie Vogel

Au micro de Public Sénat, la sénatrice écologiste des Français de l’étranger s’est ulcérée des récents propos polémiques du chef de l’Etat à l’encontre du Nouveau Front Populaire (NFP), dont il a accusé de défendre une politique « immigrationniste » et de tenir des propos « complètement ubuesques » sur le changement d’état civil en mairie pour les personnes transsexuelles.

Le

Demonstration against the far right, Paris, France – 15 June 2024
8min

Politique

Programme du « Nouveau Front populaire » : l’épineuse question du chiffrage

Abrogation de la réforme des retraites, hausse des salaires, progressivité de la CSG… le coût supposé du programme présenté par le « Nouveau Front populaire » est pointé du doigt par les autres formations politiques, notamment les soutiens d’Emmanuel Macron. Les représentants des partis de gauche se sont réunis ce mercredi pour s’accorder sur un chiffrage commun.

Le