Rebsamen à Valls: “On ne gouverne pas la gauche avec un 49-3”

Rebsamen à Valls: “On ne gouverne pas la gauche avec un 49-3”

François Rebsamen, ancien ministre du Travail et fidèle lieutenant de François Hollande, a mis en garde mercredi Manuel Valls...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

François Rebsamen, ancien ministre du Travail et fidèle lieutenant de François Hollande, a mis en garde mercredi Manuel Valls contre "l'autoritarisme", affirmant qu'"on ne gouverne pas la gauche avec un 49-3".

M. Rebsamen, qui se sent "un peu orphelin" après le renoncement du chef de l'Etat à être candidat à un second mandat, réserve sa décision sur un soutien à la candidature de Manuel Valls. "Je regarde pour le moment", a-t-il dit sur RTL, émettant des réserves à la fois sur "la méthode" et "le programme".

L'ancien Premier ministre "a de l'autorité, il a une autorité naturelle, elle ne doit pas se transformer en autoritarisme", a averti le maire de Dijon. "Je pense que Manuel Valls l'a compris. Il faut qu'il occupe ce centre (de la gauche, ndlr), il faut donc qu'il soit porteur de cette capacité de compromis, de synthèse (...). Je n'ai pas de conseil à lui donner mais je pense qu'il faut une méthode un peu différente. On ne gouverne pas la gauche avec un 49-3".

"Et puis sur le programme, au moment de la primaire de 2012, il avait un programme très, très social-libéral auquel je suis opposé sur certains points, par exemple la suppression de l'ISF (impôt sur la fortune)", a ajouté M. Rebsamen".

Dans la même thématique

Centrale Nucleaire de Nogent sur Seine, France
7min

Politique

Législatives anticipées : que proposent les trois blocs sur l'écologie ? 

Derrière le pouvoir d’achat, la sécurité, l’immigration ou encore l’international, l’écologie se retrouve reléguée parmi les sujets les moins mis en avant par les différents candidats aux législatives, ce qui n’empêche pas des divergences très profondes entre les trois principales coalitions en campagne 

Le

Paris : Gabriel Attal conference de presse
4min

Politique

« Pas de hausse d’impôts quoi qu’il arrive », promet Attal : « Démagogie pure » répond la commission des finances du Sénat

Lors d’une conférence de presse, Gabriel Attal a fustigé a renvoyé dos à dos les programmes économiques du RN et du Nouveau Front Populaire, comme étant irréalistes tout en prenant l’engagement « d’inscrire dans la loi une règle d’or budgétaire, pas d’augmentation des impôts quoi qu’il arrive ». « Une impasse » pour les sénateurs de la commission des finances.

Le

Rebsamen à Valls: “On ne gouverne pas la gauche avec un 49-3”
6min

Politique

Attal présente son programme et renvoie dos à dos « Nupes » et RN : « Le 30 juin, j’aimerais que les Français me choisissent » 

Ce jeudi 20 juin, le Premier ministre a dévoilé une série de mesures sur le pouvoir d’achat, le travail, la transition écologique ou encore la justice des mineurs, qui seront portées par les candidats de la majorité aux législatives anticipées. Gabriel Attal n’a pas hésité à personnaliser le scrutin, appelant les Français à « le choisir » dès le premier tour.

Le