Reconstruction de Notre-Dame : « Sans doute plusieurs milliards d’euros » déclare Julien Bargeton

Reconstruction de Notre-Dame : « Sans doute plusieurs milliards d’euros » déclare Julien Bargeton

Julien Bargeton, sénateur (LREM) de Paris, a souhaité, au micro de Sénat 360, rendre hommage aux pompiers de Paris, qui ont combattu l’incendie de Notre-Dame. Il est également revenu sur les coûts et la durée de la reconstruction de la cathédrale.  
Public Sénat

Par Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Interrogé sur le contenu de la réunion au Conseil de Paris, organisée au lendemain du terrible incendie de Notre-Dame, Julien Bargeton sénateur (LREM) de Paris, a répondu : « Nous avons salué l’effort des pompiers, le fait que nous avons pu sauver ce qu’il y avait à l’intérieur de Notre-Dame de Paris, grâce aussi au service de la ville. Et puis nous avons évoqué les coûts de la reconstruction. Savoir si le parvis serait accessible ou pas (…) Il faudra voir le coût des travaux, sans doute plusieurs milliards d’euros. Peut-être dix ans de travaux ou plus ».

« Je pense surtout aux dix pompiers qui ont pris le risque de se sacrifier »

« Nous sommes dans une période de recueillement. De douleur aussi » répète Julien Bargeton qui préfère ne pas commenter les annonces fuitées d’Emmanuel Macron, sur le grand débat. Le sénateur (LREM) souhaite également que la « trêve politique » « soit respectée ». « Je pense surtout aux dix pompiers (…) qui ont pris le risque de se sacrifier pour sauver Notre-Dame « explique-t-il, ému.  « Parce que quand ils ont pris la décision de monter dans les tours, ils ne savaient pas s’ils redescendraient. Et ils l’ont fait. C’est à eux que je pense parce que ce sont nos héros. Ils avaient une heure et demie pour sauver les deux tours de Notre-Dame et la rosace (…) et ils s’y sont parvenus (…) Pendant un moment assez long - ça s’est joué à un quart d’heure - on a cru qu’on allait perdre entièrement Notre-Dame, qui menaçait de s’effondrer sur elle-même. »

Dans la même thématique

Deplacement du Premier Ministre a Viry-Chatillon
7min

Politique

Violence des mineurs : le détail des propositions de Gabriel Attal pour un « sursaut d’autorité »

En visite officielle à Viry-Châtillon ce jeudi 18 avril, le Premier ministre a énuméré plusieurs annonces pour « renouer avec les adolescents et juguler la violence ». Le chef du gouvernement a ainsi ouvert 8 semaines de « travail collectif » sur ces questions afin de réfléchir à des sanctions pour les parents, l’excuse de minorité ou l’addiction aux écrans.

Le

Turin – Marifiori Automotive Park 2003, Italy – 10 Apr 2024
6min

Politique

Au Sénat, la rémunération de 36,5 millions d’euros de Carlos Tavares fait grincer des dents. La gauche veut légiférer.

Les actionnaires de Stellantis ont validé mardi 16 avril une rémunération annuelle à hauteur de 36,5 millions d’euros pour le directeur général de l’entreprise Carlos Tavares. Si les sénateurs de tous bords s’émeuvent d’un montant démesuré, la gauche souhaite légiférer pour limiter les écarts de salaires dans l’entreprise.

Le