Référendum en Nouvelle-Calédonie: participation de 41,81% à la mi-journée

Référendum en Nouvelle-Calédonie: participation de 41,81% à la mi-journée

La Nouvelle-Calédonie, petit territoire français du Pacifique, votait dimanche pour ou contre l'indépendance, avec un taux de...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

La Nouvelle-Calédonie, petit territoire français du Pacifique, votait dimanche pour ou contre l'indépendance, avec un taux de participation élevé de 41,81% à la mi-journée, selon le Haut-commissariat.

Les 284 bureaux de vote ont ouvert dimanche à 08H00 (22H00 à Paris) pour un référendum d'autodétermination historique où le non à l'indépendance part favori.

A titre de comparaison, le Haut-commissariat rappelle que le taux de participation à la même heure lors des élections provinciales de 2014 était de 27,27%.

Les électeurs ont jusqu'à 18H00 (08h00 heure de Paris) pour venir dire s'ils souhaitent que la Nouvelle-Calédonie "accède à la pleine souveraineté et devienne indépendante". La proclamation des résultats est attendue dans la soirée (dimanche matin à Paris) et le président Emmanuel Macron s'exprimera peu après.

Dans les bureaux de vote de l'école Candide Koch, dans le quartier de la Vallée des colons à Nouméa, où la population est mélangée, plusieurs dizaines de personnes se pressaient, formant de longues queues, a constaté l'AFP.

"On est installé ici depuis cinq générations, je me devais de venir", explique Alix, une grand-mère de 81 ans, qui a été la première à mettre son bulletin dans l'urne. "Je devais aller à la pêche, mais j'ai préféré aller voter, car j'espère qu'on va rester français. Si on n'a pas la France, c'est la misère", témoigne Fred Monnin, 73 ans.

Dans le plus vieux quartier kanak de Nouméa, Montravel, au nord, les électeurs sont majoritairement kanak. Là aussi, plusieurs dizaines de personnes faisaient la queue, certains arborant ostensiblement les couleurs du drapeau de la "Kanaky" sur leur tee-shirt ou leur chapeau.

C'est le cas de Patrick Watrone, 43 ans. "C'est un grand jour pour nous, c'est le moment où la vérité va sortir. Mon père, mon grand-père ont lutté pour ce pays, aujourd'hui c'est une deuxième lutte dans les urnes", explique-t-il.

Dans la même thématique

Lampedusa – 190 Migrants From Ghana Arrived on the Island on a Coast Guard Boat, Italy – 18 Sep 2023
7min

Politique

Pacte migratoire européen : « L’idée est d’arriver à un accord général avant les élections européennes de 2024 »

Après trois ans d’âpres négociations, l’Union européenne se dirige vers un accord pour un nouveau pacte migratoire. Les échecs répétés de la réglementation actuelle et les récents épisodes d’afflux de migrants ont fini de convaincre les Vingt-sept de la nécessité d’en finir avec le statu quo. Analyse avec François Héran, sociologue et démographe, spécialiste des questions de migrations internationales.

Le

Spontaneous demonstration against the pension reform in Bordeaux
6min

Politique

Contrôles au faciès : récépissé, caméras-piétons, formation des forces de l’ordre… Quelles solutions ?

Saisi par plusieurs ONG, le Conseil d’Etat doit se pencher vendredi sur la pratique des « contrôles au faciès ». Les associations demandent au juge administratif d’ordonner à l’Etat de prendre une série de mesures telle que la modification du Code de procédure pénale pour interdire la discrimination dans les contrôles d’identité. Un débat de longue date au Sénat et dans le débat public.

Le

PARIS : Rendez-vous Gerard Larcher dans son bureau au Senat.
6min

Politique

Gérard Larcher en passe d’être élu président du Sénat pour la cinquième fois

A lui seul, il représente l’institution. Gérard Larcher s’apprête à être réélu président du Sénat pour la cinquième fois, le 2 octobre. Une longévité qui fait figure d’exception dans le paysage politique actuel. Depuis sa première élection en 2008 au Plateau, le sénateur LR a su imprimer sa marque sur la Haute assemblée.

Le

Référendum en Nouvelle-Calédonie: participation de 41,81% à la mi-journée
7min

Politique

Ils quittent le Sénat : Pierre Laurent, le discret militant communiste

Pierre Laurent est du genre réservé. Aussi bien au Sénat qu’au Parti communiste, ce Parisien de naissance a pourtant occupé les plus hautes fonctions : vice-président du Sénat, secrétaire national du PCF.. Après onze ans à la Chambre haute, il s’apprête à rendre les clés, côté parti en revanche, il ne rendra jamais sa carte.

Le