Réforme constitutionnelle: Ferrand juge Larcher “conservateur”

Réforme constitutionnelle: Ferrand juge Larcher “conservateur”

Le président du groupe La République en Marche à l'Assemblée nationale, Richard Ferrand, a qualifié jeudi le président LR du...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Le président du groupe La République en Marche à l'Assemblée nationale, Richard Ferrand, a qualifié jeudi le président LR du Sénat, Gérard Larcher, de "conservateur", suite à ses propositions sur la réforme constitutionnelle.

"Depuis hier, nous connaissons ce que pense le président du Sénat: grosso modo, c'est +on ne change rien, on continue comme avant et on installe un certain nombre de règles dans le marbre pour l'éternité+", a détaillé le député du Finistère lors de l'émission "Questions d'info" LCP-Le Point-AFP. "Ca me paraît quand même un tantinet conservateur, donc il va falloir commencer à discuter pour aboutir à une révision constitutionnelle", a-t-il complété.

Le président du Sénat a livré mercredi 40 propositions autour de la réforme constitutionnelle, sur lesquelles a planché un groupe de travail. Il a par ailleurs confirmé son opposition à "l'interdiction du cumul (des mandats) dans le temps".

Richard Ferrand n'a également pas exclu le recours à la voie référendaire pour faire passer la réforme constitutionnelle "s'il y a blocage", comme le suggère l'ex-ministre François Bayrou.

Le député du Finistère a cependant précisé que "ce qui relève de l'article 89" (modification de la Constitution en Congrès) "ne peut pas relever de l'article 11" (modification de la Constitution par référendum) et qu'il faudra donc regarder "si c'est opportun, si c'est nécessaire".

Dans la même thématique

Strasbourg : European Parliament session
6min

Politique

Européennes 2024 : que disent les derniers sondages sur les tendances ?

Jordan Bardella reste toujours loin devant, quand Valérie Hayer peine à contenir la dynamique de Raphaël Glucksmann. Le candidat PS/Place Publique talonne de plus en plus la liste de la majorité présidentielle. Manon Aubry pour LFI progresse un peu, quand François-Xavier Bellamy est plus ou moins stable.

Le