Réforme de la SNCF : pour 58% des Français, la grève n’est pas justifiée

Réforme de la SNCF : pour 58% des Français, la grève n’est pas justifiée

Selon notre sondage Opinion Way pour Public Sénat, Les Échos et Radio Classique, réalisé dans le cadre de la venue du secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, 58% des Français estiment que la grève des cheminots prévue le 22 mars « n’est pas justifiée ».
Public Sénat

Par Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Depuis que le gouvernement a annoncé le lancement prochain de la réforme ferroviaire, les syndicats représentatifs se sont donnés jusqu’au 15 mars pour décider d’une éventuelle grève. Cela dépendra du résultat de la concertation et du contenu du projet de loi d'habilitation des ordonnances que devrait présenter Édouard Philippe le 14 mars.

Le calendrier coïncide avec la volonté de la CGT cheminot qui souhaite lancer la grève le 22 mars, soit le même jour qu’une  manifestation nationale de la fonction publique. Mais selon notre sondage, 58% des Français estiment que ce mouvement social n’est pas justifié contre 40% qui le soutiennent.

sondage1.jpg

Et la possibilité évoquée par le gouvernement de passer par des ordonnances pour accélérer la réforme ferroviaire, laisse les Français partagés : 49% y sont favorables et 49% ne le sont pas.

sondage2.jpg

Méthodologie :

Échantillon de 1015 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. L’échantillon a été constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence.

Dans la même thématique

Montpellier : New Popular Front atmosphere party
10min

Politique

Nouveau Front populaire : Jean-Luc Mélenchon, un caillou dans la chaussure des partenaires de LFI

L’alliance de gauche semble prise au piège des spéculations autour de son candidat pour Matignon. Le Rassemblement national et la majorité présidentielle ne cessent de renvoyer le Nouveau Front populaire à Jean-Luc Mélenchon, dont les sorties médiatiques nourrissent l’agacement des partenaires de La France insoumise. Le mode de désignation du Premier ministre, en cas de victoire de la gauche, reste également en suspens, même si le principe d’un « consensus » entre les différentes formations semble avoir été arrêté.

Le

Dams in Noumea, New Caledonia.31/05/2024
7min

Politique

Nouvelle-Calédonie : « Cette dissolution tombe mal. On a l’impression d’être abandonnés »

Passée quelque peu sous les radars de la campagne des élections législatives, la situation en Nouvelle-Calédonie s’est tendue ces dernières heures depuis l’arrestation et le transfert de militants indépendantistes de la CCAT en métropole. Au point mort depuis la dissolution, la perspective d’un accord global sur l’avenir institutionnel de l’île et sur le dégel du corps électoral aux élections provinciales va devoir attendre l’après 7 juillet.

Le