Réforme de la SNCF : Travert « ne voit pas en quoi » les ordonnances « posent problème »

Réforme de la SNCF : Travert « ne voit pas en quoi » les ordonnances « posent problème »

« Il faut avancer », a argumenté le ministre de l’Agriculture sur le choix du gouvernement de procéder en partie par ordonnances dans la réforme ferroviaire.
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Le gouvernement fait bloc sur la méthode. « Il va falloir passer par ordonnances pour pouvoir accélérer. Le Premier ministre a rappelé que la SNCF était dans une situation telle qu’il fallait agir vite », a déclaré Stéphane Travert, sur Public Sénat.

Invité de l’Épreuve de Vérité, en partenariat avec l’AFP, Les Échos et Radio Classique, le ministre de l’Agriculture a rappelé que les ordonnances, seraient « rendues sur des points techniques » et qu’elles permettaient la concertation :

 « À partir du moment où, sur les points techniques, on agit par ordonnances, mais que dans le même temps on laisse la place à la concertation, on laisse la place à la négociation avec les cheminots, aujourd’hui je ne vois pas en quoi cela pose problème. »

« Je n’ai pas vu de levées de boucliers de parlementaires »

Après le texte réformant le dialogue social, à l’été 2017, ce nouvel emploi des ordonnances n’est pas du goût de certains parlementaires. Au Sénat, notamment, des voix s’élèvent contre ce que Gérard Larcher a qualifié jeudi de « déni de respect de la démocratie parlementaire ». « Je le dis clairement on nous entendra sur ce sujet », avait prévenu le président du Sénat sur France Inter.

Un « coup de force », a estimé sur Twitter la présidente des sénateurs communistes, Éliane Assassi. Le sénateur centriste Hervé Maurey va plus loin et dénonce ce lundi « un crachat à la figure des parlementaires ».

Malgré ces coups de gueule, le ministre ne voit pas de fronde parlementaire :

« Interrogez l’ensemble des parlementaires, je n’ai pas vu sur les réseaux sociaux ou ailleurs des levées de boucliers de parlementaires s’agiter sur le recours aux ordonnances. »

Dans la même thématique

fra: D Day -International commemorative ceremony at Omaha Beach
11min

Politique

Législatives 2024 : ces circonscriptions où la majorité ne présente pas de candidat face aux LR et à quelques PS

Pour « lutter dès le premier tour contre les extrêmes », la majorité présidentielle a décidé de ne pas présenter de candidat dans une soixantaine de circonscriptions. De quoi peut-être lui permettre de trouver une majorité après le 7 juillet. Si les LR expliquent rester sur une ligne d’autonomie, dans le Nord, le parti a pourtant décidé de ne pas présenter de candidat face à certains candidats soutenus par le parti d’Emmanuel Macron.

Le

Paris : Francois Hollande 20 heures sur TF1
4min

Politique

Ces candidats qui font leur grand retour aux législatives

Ils ont été ministres ou Président de la République, ont quitté la vie politique … et choisissent d’y revenir pour les élections législatives. Voici un aperçu des candidats qui font leur retour sur le devant de la scène à l’occasion des élections législatives anticipées des 30 juin et 7 juillet prochains.

Le