Réforme des retraites : « Comment entendez-vous gouverner après avoir méprisé les corps intermédiaires ? »

Réforme des retraites : « Comment entendez-vous gouverner après avoir méprisé les corps intermédiaires ? »

La sénatrice socialiste Annie Le Houérou a interpellé le gouvernement au sujet de la réforme de retraites. Attaquant l’exécutif sur sa surdité face à la mobilisation, la sénatrice a fustigé « l’arrogance du gouvernement ». Olivier Véran lui a répliqué vertement.  
Lauriane Nembrot

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

« Après onze journées de très fortes mobilisations, le président reste sourd et comme lui, le gouvernement prend une attitude arrogante ». C’est en ces termes que la sénatrice des Côtes-d’Armor a harangué le gouvernement lors de la session de questions d’actualité au Sénat mercredi 12 avril.

Annie Le Houérou, membre du groupe socialiste, dénonce notamment la décision prise par la Première ministre Élisabeth Borne d’appliquer l’article 49.3 afin de faire passer le projet de loi de réforme des retraites sans le soumettre à un vote à l’Assemblée nationale comme le prévoit la Constitution.

« Votre autosatisfaction démontre combien vous êtes déconnectés des réalités de nos concitoyens. Vous méprisez l’intersyndicale unie contre cette réforme. Vous méprisez l’opposition parlementaire, celle du Sénat, en ayant utilisé tous les artifices pour brider le débat. Vous méprisez les millions de Françaises et de Français qui manifestent leur opposition depuis des mois dans la rue », a aussi déclaré la sénatrice.

Les conditions du débat nous ont poussées à recourir à la fin du chemin démocratique, à un 49.3.

Le conseil Constitutionnel doit se prononcer

« Madame Le Houérou, nous avons siégé ensemble sur les bancs socialistes de l’Assemblée. Lorsqu’il a fallu réformer les retraites en 2014, vous étiez là et j’étais là pour voter la réforme », rappelle de son côté le porte-parole du gouvernement Olivier Véran, qui était au PS avant de rejoindre Emmanuel Macron.

Pour lui, le bien-fondé de la réforme des retraites se justifie par « la réalité de l’allongement de l’espérance de vie qui dure depuis dix ans ». « Les conditions du débat nous ont poussées à recourir à la fin du chemin démocratique, à un 49.3 », a conclu Olivier Véran.

Si le projet de loi a donc été adopté sans vote, il n’est pas encore entré en vigueur. La décision sur une validation totale ou partielle du texte par le conseil constitutionnel sera connue ce vendredi.

Dans la même thématique

Paris: Francois-Xavier Bellamy during a press conference
12min

Politique

Européennes : un rapprochement entre LR et le groupe d’extrême droite ECR est-il envisageable au Parlement européen ?

Alors que le compromis est la règle en Europe, la tête de liste LR aux européennes assume de voter « très souvent » au Parlement européen avec des « collègues du groupe ECR », l’un des deux groupes d’extrême droite, où siège le parti de Giorgia Meloni. La première ministre italienne pourrait se retrouver au centre des discussions au lendemain du scrutin. Au sein des LR, la prudence reste de mise, mais certains, comme Julien Aubert, vice-président du parti, plaident pour « s’allier avec ECR ».

Le

FRA – EMMANUEL MACRON – MARINE LEPEN – RN – ELYSEE
7min

Politique

Débat Macron-Le Pen sur les européennes : « S’il avait lieu, ça commencerait à poser un sérieux problème démocratique », analyse Bruno Cautrès 

A deux semaines du scrutin des européennes, Emmanuel Macron a déclaré être « prêt à débattre maintenant » avec Marine Le Pen. Alors que la liste de la majorité présidentielle, menée par Valérie Hayer, se fait largement distancer par celle de Jordan Bardella, le principe de la confrontation arrange-t-il les deux camps ? Quels sont les enjeux d’un tel débat ? Décryptage.

Le

Paris: EELV lancement campagne elections europeennes
7min

Politique

Européennes 2024 : que contient le programme des Écologistes ?

A moins de deux semaines du scrutin, les sondages sont de moins en moins favorables au parti écologiste qui pourrait ne pas atteindre le seuil des 5 %. Au long d’un programme détaillé, Marie Toussaint dévoile une vision globale du futur de l’Union européenne en mettant l’accent sur la « bifurcation sociale et écologique ».

Le