Réforme des retraites : Laurent Henart appelle à « un débat rapide sur l’équilibrage du système »

Réforme des retraites : Laurent Henart appelle à « un débat rapide sur l’équilibrage du système »

Le maire de Nancy et président du mouvement radical estime que la dureté du mouvement social qui s’annonce est due à une double crainte des citoyens sur la réforme : le temps de cotisation et la peur de voir leur pension baisser.
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

La grève du 5 décembre, conséquence d’une mauvaise pédagogie du gouvernement ? « Je pense qu'une partie de la vigueur du mouvement social est dans la conjonction, pas forcément prévue par le gouvernement, entre une réforme de système et l’équilibrage financier » estime Laurent Henart.

Pour l’élu, le système universel voulu par le gouvernement, où « 1 euro cotisé donne les mêmes droits à tous les Français » est une bonne idée, qui chemine depuis près de 15 ans, lors des premières réformes des retraites.

« Mais on a appris que l'équilibre financier du système n'était pas garanti à moyen terme, et je pense que c'est la conjonction de ces deux facteurs qui crée la force du mouvement social » analyse-t-il. « Il y a bien sûr des gens qui défendent aujourd'hui des systèmes particuliers parce qu'ils ont peur de ce que pourrait donner la généralisation d'un système de retraite par points. »

L’information récurrente selon laquelle le système n’est pas viable avec un départ à la retraite à 62 ans renforce le « sentiment d’angoisse » des Français pour Laurent Henart. « Ce qui serait sage, c'est d'avoir un débat rapide sur l'équilibrage du système. »

Pour lui, aborder sur le même plan le temps de cotisation et la mise en place d’un régime universel est une erreur stratégique du gouvernement. « Est-ce que c'est une négociation parallèle ? Est-ce que la négociation sur le régime universel est suspendue le temps de prendre les mesures d'équilibre? Je pense qu'il faut que le gouvernement explique comment la question de l'équilibre à 5-10 ans va être traitée » conclut-il.

Dans la même thématique

Centrale Nucleaire de Nogent sur Seine, France
7min

Politique

Législatives anticipées : que proposent les trois blocs sur l'écologie ? 

Derrière le pouvoir d’achat, la sécurité, l’immigration ou encore l’international, l’écologie se retrouve reléguée parmi les sujets les moins mis en avant par les différents candidats aux législatives, ce qui n’empêche pas des divergences très profondes entre les trois principales coalitions en campagne 

Le

Paris : Gabriel Attal conference de presse
4min

Politique

« Pas de hausse d’impôts quoi qu’il arrive », promet Attal : « Démagogie pure » répond la commission des finances du Sénat

Lors d’une conférence de presse, Gabriel Attal a fustigé a renvoyé dos à dos les programmes économiques du RN et du Nouveau Front Populaire, comme étant irréalistes tout en prenant l’engagement « d’inscrire dans la loi une règle d’or budgétaire, pas d’augmentation des impôts quoi qu’il arrive ». « Une impasse » pour les sénateurs de la commission des finances.

Le