Réforme des retraites : « Nous voulons qu’il y ait un débat autour de l’article 7 », demande Patrick Kanner

Réforme des retraites : « Nous voulons qu’il y ait un débat autour de l’article 7 », demande Patrick Kanner

Le président du groupe socialiste au Sénat, Patrick Kanner, insiste sur l’importance que le Parlement puisse se prononcer sur l’article dans lequel est inscrit le recul de l’âge légal de départ à 64 ans.
Guillaume Jacquot

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Que va faire la NUPES, alors que l’Assemblée nationale se rapproche de la date butoir de la fin de l’examen de la réforme des retraites ? En annonçant le retrait d’un millier d’amendements, l’intergroupe de gauche a accéléré les débats sur l’article 2 de la réforme, dans l’espoir de pouvoir examiner les articles majeurs du texte, avant sa transmission au Sénat. Pour Patrick Kanner, le président des sénateurs socialistes, il y a un risque que l’article 7 – qui contient le report de l’âge d’ouverture des droits à la retraite à 64 ans – ne soit pas examiné à l’Assemblée nationale.

« Un vote de l’art 7 permettra de clarifier la position des uns et des autres. Pour ce qui nous concerne, nous voulons qu’il y ait un débat autour de l’article 7, conclu par un vote. J’espère que nos collègues LFI le comprendront », a appelé Patrick Kanner, interviewé sur Public Sénat à l’issue des questions au gouvernement ce 15 février.

Le sénateur du Nord ne regrette pas la disparition de l’article 2 en séance à l’Assemblée nationale. Le dispositif d’un index seniors, destiné à mesurer le taux d’emploi des salariés les plus âgés au sein d’une entreprise, était « très insuffisant par rapport à l’objectif », selon lui. Le retrait de cette mesure symbolique a provoqué la colère d’Emmanuel Macron. Selon des participants du Conseil des ministres, interrogés par l’AFP, le chef de l’État considère que les oppositions « n’ont plus de boussole ». « D’autres – y compris des LR – n’ont pas voté non plus », rappelle Patrick Kanner, en référence aux seuls alliés du gouvernement pour faire adopter la réforme.

Au Sénat, les centristes proposeront la piste d’un bonus-malus pour aborder les problématiques d’emploi des seniors. De quoi changer la position du PS sur cet article ? « Nous aurons des propositions d’amendement », fait savoir Patrick Kanner. « Si elles prospèrent, nous pourrions voter l’article 2, mais pas dans l’état dans lequel il va nous arriver de l’Assemblée. »

À lire aussi » Retraites : les sénateurs LR critiquent « les limites de l’index seniors » et feront d’autres propositions

Dans la même thématique

Plenary session on the results of the EU summit at the European Parliament in Brussels.
11min

Politique

Européennes : qui est Valérie Hayer, future tête de liste Renaissance qui « coche toutes les cases » ?

Inconnue du grand public, l’eurodéputée sortante devrait mener la liste de la majorité présidentielle pour les européennes. Celle qui « connaît les dossiers », est présentée comme « bosseuse » et « pugnace », sachant trouver au Parlement des « compromis ». Fille d’agriculteur, cette ancienne collaboratrice parlementaire au Sénat a failli être élue sénatrice de la Mayenne. Spécialiste des questions financières, elle a travaillé sur le plan de relance européen de 750 millions d’euros. Elle devra faire ses preuves sur les plateaux face à Jordan Bardella.

Le

Réforme des retraites : « Nous voulons qu’il y ait un débat autour de l’article 7 », demande Patrick Kanner
3min

Politique

Au Salon de l’agriculture, Éric Ciotti dénonce « un gouvernement qui joue au pompier pyromane depuis plusieurs années »

Le président des Républicains s’est rendu au Salon de l’agriculture ce lundi. Au micro de Public Sénat, il s’interroge sur les annonces faites par l’exécutif pour calmer la grogne du monde rural, estimant que les mesures qui sont aujourd’hui dénoncées par les agriculteurs découlent directement de la politique conduite par Emmanuel Macron depuis 2017.

Le