Réforme des retraites : une sénatrice socialiste dénonce « les duperies » du gouvernement

Réforme des retraites : une sénatrice socialiste dénonce « les duperies » du gouvernement

Lors des questions d’actualité au gouvernement du Sénat, la sénatrice socialiste du Pas de Calais, Sabine Van Heghe a accusé le gouvernement de « bloquer le pays » en refusant de retirer sa réforme.
Simon Barbarit

Par Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Aux questions d’actualité au gouvernement du Sénat, les semaines passent et se ressemblent. Cette semaine, c’est la sénatrice socialiste du Pas de Calais, Sabine Van Heghe qui a demandé au gouvernement quand comptait-il retirer sa réforme des retraites. « C’est bel et bien le président de la République, le gouvernement et la majorité présidentielle qui bloquent le pays ».

« Dans les cortèges, on parle de duperie avec comme illustration, la promesse que vous avez faite pendant des semaines, bien que vous vous en défendiez aujourd’hui, d’un minimum de pension de retraite à 1 200 euros. Les Français ont compris votre opération d’illusionniste, il n’y aura pas de retraite minimum à 1 200 euros, sauf pour une très faible minorité de personnes », a-t-elle dénoncé. Elle a également qualifié de « duperie » la situation des femmes « qui sont les principales victimes de votre réforme tout comme les catégories populaires qui ont commencé à travailler tôt ».

Pour lui répondre, Olivier Véran, ministre délégué du Renouveau démocratique et Porte-parole du gouvernement a une énième fois rappelé que la réforme « visait à équilibrer le système de retraites par répartition, en demandant un effort aux Français via une augmentation progressive de la durée du travail ».

Le ministre assure aussi qu’il y a « des mesures de justice et de progrès dans la réforme ». « Parmi lesquelles, cette mesure sur le minimum retraite qui va permettre à 1,8 million de retraités actuels d’avoir une majoration de leur pension ».

Alors que le texte arrive en séance publique au Sénat le 2 mars, le ministre a enjoint la sénatrice à voter pour la mise en place d’un index des séniors dans les entreprises. « J’espère que vous saurez appuyer sur le bouton favorable ».

« Des postures et des éléments de langage », pour la sénatrice, Sabine Van Heghe qui promet que son groupe « restera très mobilisé contre cette réforme avec responsabilité et dans le respect des débats ».

 

Dans la même thématique

Des agriculteurs bloquent le peage de l’autoroute A43 a Saint-Quentin Fallavier en direction de Lyon et Grenoble – Farmers block the toll of the A43 motorway in Saint-Quentin Fallavier towards Lyon and Grenoble
4min

Politique

Sondage : 91% des Français soutiennent le mouvement des agriculteurs

Selon un sondage Odoxa – Backbone Consulting pour le Figaro, les personnes interrogées soutiennent très largement la mobilisation des agriculteurs. Pire encore, le soutien au mouvement n’a jamais été aussi haut avec 91% des Français (en hausse de 2 points) déclarant approuver le mouvement lancé il y a près de 3 mois.

Le

Réforme des retraites : une sénatrice socialiste dénonce « les duperies » du gouvernement
3min

Politique

Passe d’armes entre le Premier Ministre et le RN sur l’agriculture : « Le Rassemblement National dit tout et son contraire » tacle Gabriel Attal

Au cours de sa conférence de presse et quelques heures après avoir proposé un débat à Marine le Pen sur l’agriculture dans le journal Le Figaro, le Premier Ministre est revenu sur la passe d'armes qui l'oppose à la présidente du groupe RN à l’Assemblée. Critiquant les « changements de pied incessants » du RN, le Premier Ministre a taclé l'ex-finaliste à l’élection présidentielle, l'accusant de ne pas être « très à l'aise sur ces questions » et d'avoir « peur que cela se voit ».

Le

Réforme des retraites : une sénatrice socialiste dénonce « les duperies » du gouvernement
4min

Politique

Européennes : « Arrêtons cette campagne unique contre le RN », enjoint Arnaud Robinet (Horizons)

Invité de Public Sénat, le maire de Reims Arnaud Robinet, s’agace de l’absence de liste et de programme du côté de la majorité, à moins de quatre mois des élections européennes. Il reproche à l’exécutif de se focaliser sur la lutte contre le Rassemblement national, au détriment du débat d’idées, ce qui « n'est plus audible pour nos concitoyens ».

Le

Paris: Eric Ciotti Salon de l Agriculture 2023
12min

Politique

Européennes : pourquoi les LR ne soutiennent par Ursula Von der Leyen, pourtant issue du même groupe politique ?

François-Xavier Bellamy, tête de liste LR pour les européennes, a annoncé que les LR « ne soutiendront pas » Ursula von der Leyen, candidate à sa réélection à la présidence de la Commission européenne. Si elle vient comme eux de la droite européenne, les LR lui reprochent son bilan sur les questions agricoles et écologiques. Reste que les eurodéputés LR ont aussi soutenu certaines de ses propositions. Le RN pointe la situation.

Le