Réforme institutionnelle : Eric Coquerel craint un affaiblissement du Parlement

Réforme institutionnelle : Eric Coquerel craint un affaiblissement du Parlement

Eric Coquerel, député de la France Insoumise de Seine-Saint-Denis, était l’invité de Territoires d’Infos ce mercredi matin sur Public Sénat. Interrogé sur le projet constitutionnel présenté mercredi au Conseil des ministres, il estime que la Vème République octroie trop de pouvoirs au Président de la République.
Public Sénat

Par Public Sénat

Temps de lecture :

1 min

Publié le

Mis à jour le

« J’ai l’impression qu’Emmanuel Macron considère que l’Assemblée Nationale, le Parlement, est une chambre d’enregistrement (…) Ca ne peut pas être comme ça » déclare Eric Coquerel, député de la France Insoumise de Seine-Saint-Denis, qui se positionne sur la lignée de Gérard Larcher pour dénoncer un affaiblissement du Parlement.

Selon l’élu, les mesures de la réforme institutionnelle ne vont pas dans le bon sens : « le problème de la démocratie en France, de la vie politique en France, ce n’est pas qu’il y ait trop de parlementaires, ce n’est pas le fait de faire trop d’amendements, mais c’est le fait qu’on a un pouvoir excessivement dirigiste, personnalisé, du fait de la Vème République, aux mains d’un seul homme ».

« Plus il y a de démocratie parlementaire mieux c’est, et aujourd’hui elle est largement atrophiée, et il [Emmanuel Macron] veut encore plus l’atrophier, ça m’inquiète » conclut-il.

Dans la même thématique

Paris: Rassemblement national deputes legislatives Assemblee nationale
5min

Politique

Rentrée des députés RN à l’Assemblée : « Ils veulent montrer que le chaos et la pagaille, ce n’est pas eux »

Les troupes de Marine Le Pen ont fait leur entrée mercredi à l'Assemblée nationale, et ont promis d'être « irréprochables »afin d'arriver « demain » aux responsabilités. Dans l’hémicycle, le parti à la flamme et ses alliés devraient compter 143 députés, contre 88 en 2022. Il n’a jamais compté autant d’élus au Palais Bourbon.

Le