Réindustrialisation : Jean Castex se félicite de la création de 140 000 emplois industriels en 2021

Réindustrialisation : Jean Castex se félicite de la création de 140 000 emplois industriels en 2021

Interrogé par François Patriat, président du groupe LREM au Sénat, à propos de la politique industrielle de la France, Jean Castex a vanté l’action du gouvernement qui aurait « amorcé une dynamique » inédite dans les investissements étrangers et la création d’emplois industriels.
Louis Mollier-Sabet

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

« La crise sanitaire ne doit en aucun cas nous écarter de l’impératif économique qu’est la réindustrialisation de notre pays » entame François Patriat, qui loue la politique économique du gouvernement qu’il soutient en la matière. Le président du groupe LREM – RDPI au Sénat rappelle ainsi que « la France est devenue le premier pays en Europe pour l’attractivité des emplois » et que selon l’agence Business France, 140 000 emplois auraient été maintenus ou créés depuis un an. D’après lui, « ces résultats ne sont pas dus au hasard », mais au « savoir-faire des entreprises françaises » ainsi qu’à la politique « d’attractivité » menée sous le quinquennat d’Emmanuel Macron, en termes de baisse des impôts de production et de simplification administrative notamment.

« Créer des emplois est la première mesure en faveur du pouvoir d’achat »

Arrivé au bout de son éloge, François Patriat pose finalement sa question, sous les acclamations ironiques d’un hémicycle à majorité LR qui trouve probablement l’interpellation du Premier ministre un peu tiède à son goût : « Comment le gouvernement entend-il prendre des mesures pour conforter ces acquis ? » Jean Castex ne s’est pas fait prier pour répondre au président du groupe LREM – RDPI en assurant devant le Sénat que ces fameux 140 000 emplois « concernaient tous nos territoires » et que « la France entière » était « innervée par ces projets qui concourent à la réindustrialisation du pays. »

Le Premier ministre rappelle que « depuis 1981, 50 000 emplois industriels étaient détruits par an », et que si la dynamique n’était pas tout à fait inversée, la politique du gouvernement avait « amorcé un mouvement » avec une création nette de 30 000 emplois industriels par an depuis 2017. En outre, deux fois plus d’usines auraient été ouvertes en 2021 qu’il n’y a eu de fermetures. Le Premier ministre se félicite de cette réussite industrielle, qui est d’après lui aussi une réussite sociale : « Le pouvoir d’achat a augmenté de 2,2 % en 2021, créer des emplois est la première mesure en faveur du pouvoir d’achat. » Mais comment « consolider ces acquis », selon la formule de François Patriat ? Rien de plus simple pour Jean Castex qui conclut : « Nous allons continuer la politique et sociale que nous conduisons au service de la France et des Français. »

Dans la même thématique

Paris : Auditions au MEDEF
2min

Politique

Le « pacte législatif » élaboré par les LR sera dévoilé lundi

Info Public Sénat - La droite travaille depuis plusieurs jours sur une dizaine de textes, autour desquels elle espère dégager des majorités de consensus dans une Assemblée nationale très fracturée. Parmi les thématiques concernées : la souveraineté, le déficit, la revalorisation du travail ou encore l’école.

Le