Paris: Weekly cabinet meeting at Elysee Palace

Remaniement : la nomination de Philippe Vigier aux Outre-mer fait débat parmi les sénateurs

Deux jours seulement après la présentation d’un plan gouvernemental regroupant 72 mesures pour les territoires ultra-marins, le ministre délégué chargé des Outre-mer Jean-François Carenco n’a pas été maintenu à son poste lors du remaniement. Le profil de son successeur Philippe Vigier pose question.
Thomas Fraisse

Temps de lecture :

5 min

Publié le

Mis à jour le

Le passage de Jean-François Carenco au ministère des Outre-mer n’aura duré qu’une année. L’ancien préfet n’a pas été confirmé à son poste suite au remaniement gouvernemental, alors même qu’il a annoncé ce mardi avec Élisabeth Borne un plan de 72 mesures pour recréer un lien de confiance entre l’Hexagone et les territoires ultramarins. « C’est une nouvelle qui m’a surprise, je l’avoue », se confie la sénatrice socialiste de Guadeloupe Victoire Jasmin. « En ce qui concerne nos territoires, il y a un conseil interministériel (CIOM) préparé sous la coupe de Jean-François Carenco, qui a effectué de nombreux déplacements. Même il y a 48 heures, il ne se sentait pas menacé par une éviction, selon ses mots ». Georges Patient, sénateur guyanais rattaché à LREM a réagi sur Twitter : Carenco débarqué 48 heures après l’annonce des mesures du CIOM dont il est l’instigateur. Sanction pour incapacité à pouvoir les appliquer ? Plus que jamais les Outre-mer sont déconsidérées, occultées au profit du ‘jeu politicien’ ».

Victoire Jasmin se désole d’un changement si soudain alors que, sous la houlette de Jean-François Carenco, les relations entre la métropole et les Outre-mer tendaient à s’apaiser depuis les émeutes de 2021-2022. Pour le remplacer, place désormais à Philippe Vigier. Les sénateurs souhaitent d’abord se montrer patients avec ce nouveau profil et attendre sa feuille de route. « C’est difficile de se prononcer sans avoir eu un entretien avec le Ministre », avance le Président de la délégation Outre-mer au Sénat et sénateur de Saint-Pierre-et-Miquelon, Stéphane Artano. « Si le changement de méthode, que la délégation appelle de ses vœux, ne se met pas en place avec le Ministre nommé, il y a très peu de chances que les dossiers des Outre-mer avancent. S’il conserve la même feuille de route, je n’ai pas le sentiment que l’on va bouleverser les grands équilibres comme on le souhaiterait tous ».

Un CV qui interroge

Cependant, les sénateurs d’Outre-mer ressentent tout de même des crispations à propos de Philippe Vigier. Après avoir été maire de Cloyes-sur-le-Loir, puis conseiller municipal, Philippe Vigier est élu député d’Eure-et-Loir depuis 2007. L’élu MoDem s’est également distingué par sa proximité avec Alain Juppé lors de la primaire de 2016 puis de François Fillon lors de sa campagne à l’élection présidentielle de 2017. Son unique expérience auprès des territoires ultramarins est une participation entre 2017 et 2022 au sein de la délégation des Outre-mer de l’Assemblée nationale. « J’ai toujours été passionné par les Outre-mer. Je rappelle que j’étais président du groupe UDI derrière Jean-Louis Borloo. Il y avait des députés ultramarins, donc j’ai eu à connaître les problématiques, mais je sais aussi quels sont les atouts extrêmement nombreux de ces territoires et de ces 2,7 millions de personnes qui y vivent », a expliqué le nouveau Ministre pour la 1ère. Toutefois, l’actuel Président de cette délégation, le député de Guyane Davy Rimane (GDR) ne se souvient pas d’un bon œil des interventions de Philippe Vigier. « Il y a eu des joutes verbales à l’Assemblée et un manque de respect », a-t-il affirmé auprès de l’AFP.

Dans un contexte d’apaisement des relations avec les Outre-mer, pourquoi donc le gouvernement n’a pas promu une personnalité ultramarine ? « On ne va pas faire de la psychologie ultramarine à deux balles », tance Stéphane Artano. « C’est un non-sujet. On peut avoir un Hexagonal qui soit ultra-performant et un Ultramarin qui ne le soit pas ». Pour Victoire Jasmin, la nomination d’un Ministre issu des Outre-mer aurait été un « symbole ». « « La France est plurielle mais avoir une personne qui a connaissance de nos territoires, à la fois culturelle, économique mais aussi sociale et systémique, serait un signe fort. Par contre, je ne suis pas forcément d’accord pour toujours nommer des Ministres issus des Outre-mer », nuance-t-elle prête à reconnaître le volontarisme de Jean-François Carenco durant l’année passée au Ministère.

Une « forme de provocation »

Pour les élus Antillais, un autre point ne passe pas. Biologiste et médecin en pharmacie de formation, Philippe Vigier a publié sur sa chaîne YouTube une vidéo, en 2021 lors de l’apparition du variant Omicron, au sujet de la vaccination aux Antilles. Le nouveau Ministre rapprochait alors la vague de réfractaires à la vaccination en Guadeloupe et en Martinique à une forme de défiance née de l’affaire chlordécone.

« Ce sont des sujets sensibles », observe Victoire Jasmin. La sénatrice socialiste ose même faire un lien entre la nomination de Philippe Vigier aux Outre-mer et la « condescendance », selon ses dires, ressentie par les habitants des Antilles de la part du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin. « Il faut maintenant comprendre comment ce Ministre sera utilisé par Gérald Darmanin. Je pense qu’il y avait de nombreuses personnes plus compétentes pour occuper ce poste. Le choix de ce Ministre est un mauvais signal pour tous les soignants suspendus. Je pense que c’est une forme de provocation de la part de Gérald Darmanin ».

Pour aller plus loin

Dans la même thématique

Paris: Designation Bureau Assemblee Nationale
8min

Politique

Avec 11 groupes politiques, l’Assemblée nationale plus émiettée que jamais

Les députés élus ou réélus ont choisi le groupe politique auquel ils se rattachent. Avec onze groupes parlementaires déclarés, cette XVIIème législature établit un nouveau record de la Vème République. Symbole de la recomposition politique encore en cours après la dissolution. Revue d’effectifs par ordre décroissant.

Le

Remaniement : la nomination de Philippe Vigier aux Outre-mer fait débat parmi les sénateurs
7min

Politique

Avec leur « pacte législatif d'urgence », les LR refusent « le blocage du pays » mais posent aussi leurs lignes rouges

Les Républicains ont présenté ce lundi une série de réformes, très marquées à droite, et qui seraient soutenues par leurs élus si elles venaient à être reprises par le prochain gouvernement. Il n’est toujours pas question, en revanche, pour Laurent Wauquiez et Bruno Retailleau, les deux chefs de file de la droite parlementaire, de participer à une quelconque coalition.

Le

FRA : Hotel de MATIGNON
7min

Politique

Nouveau Front populaire : des parlementaires ne voient pas d’issue avant la fin de l’été

La gauche est toujours dans l’impasse, deux semaines après le résultat des législatives. Les quatre principaux partis du Nouveau Front populaire ne sont toujours pas parvenus à se mettre d’accord autour d’un nom partagé de tous pour Matignon. Plusieurs parlementaires estiment ces divisions contreproductives, en l’absence d’appel de l’Élysée.

Le